Qui devons-nous aimer : Dieu, nous-mêmes, les autres personnes.

Car nous sommes nés pour vivre l’amour divin.

Nous avons besoin d’être aimés, et nous avons besoin d’aimer.

Dieu Lui-même est un être de relation. Dans le jardin d’Eden, Il rencontrait sa créature. Nous voyons, en parcourant La Parole de Dieu, que Dieu veut communiquer avec l’homme.

Nous sommes créés à son image. Il est un Dieu de relation, nous sommes aussi des êtres créés pour communiquer

Genèse 1 : 26-27
Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image   de Dieu, il créa l’homme et la femme.

Plus tard, Adam a engendré un fils selon la même image, avec les mêmes besoins.

Notre vie étant faite de relations, en Christ, nous devons laisser La Parole de Dieu transformer la nature de ces relations, qui doivent être des relations « sans intérêt ». Bien souvent, dans « le monde », les relations sont à la base « source d’intérêt ».

Jean 13 : 35
A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

DANS LA VIE, NOUS OBTENONS LA QUALITÉ POUR LA QUELLE NOUS SOMMES PRÊTS A PAYER. C’EST PAREIL POUR NOTRE VIE RELATIONNELLE.

En effet, nous devons apprendre à bâtir nos relations. Notre vie est faite de semence et de récolte. Nous récoltons en ce moment même la qualité des relations que nous avons semées il y a quelques années. En même temps, nous semons, dans des relations, une qualité de communion (ou l’inverse, de non communion) que nous récolterons plus tard.

Pour vivre une amitié, il faut que les deux partis soient demandeurs de ce type de relation.

Il y a quatre piliers pour une relation saine :

– L’amour doit se démontrer

– La confiance

– La compréhension et La connaissance

– Le respect et l’honneur

L’amour doit se démontrer (avec des actions) :

1) Prendre soin de l’autre

2) La gentillesse

3) La sagesse

4) L’amitié partager les difficultés

5) La tendresse

6) La générosité

7) La compassion

8) Le pardon

9) L’amour qui supporte tout

La confiance :

Suite à différentes expériences que nous avons eues, la confiance peut être brisée. On fait une erreur au niveau du mot, en associant la confiance et la foi, alors que ce sont deux mots différents. La confiance est une condition dans laquelle ont se met sous la dépendance d’un autre en acceptant les conséquences.

Qu’est-ce que la confiance ?

1) C’est un choix.

2) C’est une attitude.

3) C’est un risque.

4) On accepte de ne pas tout contrôler.

5) nous réalisons notre vulnérabilité.

6) c’est une responsabilité que l’on va accepter volontairement.

7) Je suis moi-même digne de confiance,

8) J’accepte de rendre des comptes.

9) Quand la confiance a été brisée, nous devons pardonner.

La compréhension et la connaissance :

C’est certainement le point qui prend le plus de temps (dans le temps). La compréhension est liée au fait d’apprendre de l’autre afin de le comprendre. Connaître le passé, le présent, ses objectifs, ses priorités etc.…

C’est avant tout une attitude de cœur ouvert vers l’autre qui nous permet de le comprendre et de le connaître.

La compréhension de l’autre nécessite du temps, nécessite d’aller vers l’autre.

1) C’est un choix d’aller vers l’autre, de discuter, d’apprendre de l’autre.

2) C’est un risque, nous devons accepter de perdre quelque chose, car on se livre à l’autre, mais en fait, nous sommes gagnants parce qu’on se connaîtra mieux, on sera élargi dans notre perspective des choses.

3) C’est une attitude d’ouverture, de dialogue, on est prêt à recevoir de l’autre.

4) C’est admettre qu’on a besoin de l’autre.

5) C’est admettre qu’on ne connaît pas pleinement l’autre (on risque d’être étonné de la façon dont on va réagir).

6) C’est admettre que l’autre a le droit de s’exprimer de façon différente.Respect et honneur :Certainement l’aspect le plus négligé.

Respect :

Avoir des égards de façon à ne pas porter atteinte à la personne,(en parole, en action, en attitude)Notre conjoint est co-héritier avec nous, nous avons droit à la même part d’héritage, le respect lui est dû au même titre que pour moi.

Cela va impliquer des attitudes concrètes :

Matthieu 15 : 8
Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi.

Honneur :

Exode 20 : 12
Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne.

1 Timothée 5 : 17
Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.

Jean-Claude Buis