Il n’est pas facile de vivre seul…Mais quand est-il de vivre à deux ? C’est-à-dire en couple ! Bien que nous soyons mariés depuis 20 ans, il nous arrive encore de ne pas être d’accord. Dans la plupart des cas, cela n’engendre aucun conflit. Cependant, il arrive ( rarement heureusement) que l’ambiance soit un peu moins romantique !

Comme par exemple cette fois où, sur l’invitation d’un pasteur, je devais prêcher lors d’une réunion de jeunesse, et ce même soir, ma fille, avait une audition de musique. Certes, ma femme était avec elle mais nos enfants ont aussi besoin qu’on leur montre de manière pratique notre intéressement et notre amour à leur égard.

J’avais promis à ma femme d’être à l’heure pour assister à l’audition.

La rencontre s’est terminée à une heure raisonnable pour me permettre de me rendre à l’audition ; cependant, pris par les discussions et la joie de retrouver plusieurs, ma mémoire a fait défaut et j’ai oublié le rendez-vous promis…

Je me suis rendu à l’audition tardivement, elle était presque terminée. Alors j’ai commencé à réfléchir sur la situation en préparant ma défense, car dans mon font intérieur je me savais coupable.

Je sentais bien que l’ambiance n’était pas au romantisme, et c’était ma faute ! J’ai argumenté, pas très convaincant, mais… je suis resté ferme sur ma position en lui répétant toutes mes bonnes excuses.

Cette situation provoqua en moi une colère- injustifiée- devant l’incompréhension de mon épouse au regard de mes explications, je me disais : « elle ne peut pas comprendre, qu’il m’était difficile de partir rapidement… ! » A partir de ces instants l’atmosphère fut difficile. »

« Permettez moi de vous dire que dans le conflit qui m’opposa avec mon épouse, le soir même nous nous pardonnions réciproquement, et aujourd’hui j’essaie de ne pas reproduire le même genre de situation !»

Il serait anormal d’aborder ce thème avec une seule vision, soit celle d’une femme soit celle d’un homme, c’est pour cette raison que cet article est le résultat d’une vision d’un couple…

Il n’existe probablement pas un seul couple sur cette terre, qui ne se soit trouvé, à un instant ou à un autre, dans une situation provoquant une ambiance du genre « explosive ». Mais tout conflit peut être résolu si nous savons prendre en considération certaines réalités :

Hormis sur le plan physique, il est évident que la femme est sur bien des points différente de l’homme. Par exemple, devant une situation problématique, la femme cherchera ou donnera des conseils alors que l’homme dans sa nature, essaiera de la résoudre seul et les conseils de sa femme auront une connotation négative. Le conseil sera perçu comme un manque de confiance. Ceci est une généralité et relève de l’étude du comportement masculin et féminin.

Malheureusement, cette différence est souvent le point de départ de conflits pouvant exister au sein du couple, et provoquant bien des situations désastreuses.

D’autres phénomènes comportementaux transcrivent ces différences, et même dans le domaine affectif et relationnel comme par exemple ce couple, Bonnie & John, « une semaine après la naissance de notre fille, nous étions complètement épuisés, expliquent ils. Chaque nuit le bébé nous réveillait. Bonnie avait subi une déchirure du périnée au cours de l’accouchement et elle devait prendre des analgésiques, elle avait du mal à marcher. J’ai passé un peu de temps auprès d’elle pour la soutenir puis, au bout de cinq jours, je suis retourné au bureau car elle semblait aller mieux.

Pendant mon absence, ses comprimés contre la douleur vinrent à manquer. Au lieu de m’appeler au bureau, elle demanda à un de mes frères qui était venu lui rendre visite, de lui en acheter d’autres. Mais mon frère ne les lui apporta jamais. Elle dut donc s’occuper du bébé toute la journée sans aucune possibilité de soulager ses souffrances.

Quand je suis rentré, ne sachant rien de sa pénible journée, je vis qu’elle était furieuse, mais j’interprétai mal sa détresse et en conclu qu’elle me reprochait de l’avoir laissée seule. Elle me dit : « J’ai souffert toute la journée, je n’avais plus de médicaments et je suis restée clouée au lit sans que personne ne s’inquiète de mon sort ! »

– Pourquoi ne m’as-tu pas appelé ? lui ai-je répondu, sur la défensive.

– J’ai chargé ton frère de m’en racheter, mais il n’est pas revenu de la journée. Qu’est ce que tu voulais que je fasse ? je peux à peine marcher, je me sens complètement abandonnée ! »

C’est alors que j’ai explosé. J’étais moi aussi à bout de patience ce jour là et je ne comprenais pas qu’elle ne m’ait pas appelé. Je jugeai ses reproches injustes puisque je n’avais pas été mis au courant de la situation. Et après quelques mots acerbes, je me suis dirigé vers la porte pour partir. »

(Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus – John Gray – Editions de la Seine)

Je vous rassure cette situation s’est bien terminée.

Une autre perception

Dans un couple, la perception des situations et des évènements n’est pas la même pour le mari et son épouse.

Ceci dit, ce n’est pas une raison pour ne pas essayer de se comprendre mutuellement ! N’oublions pas la vision de notre Seigneur pour le couple : nous ne faisons qu’une seule chair ! Nos différences doivent être une source de complémentarités et non de déchirements.

Après 20 ans de mariage, il est vrai que beaucoup de choses ont trouvé remèdes et l’ambiance du couple est normalement plus agréable, cependant ne négligeons pas le fait que parfois le conflit peu surgir de « pas grand-chose ».

Ce « pas grand-chose » peut être cette « espèce » d’incompréhension générée par les paroles du conjoint et qui engendre une frustration. Cela met en évidence la susceptibilité de l’autre, qui est , souvent, l’époux. ( c’est là une des grandes différences d’avec l’épouse.)

Cette incompréhension est dans bien des cas génératrice de conflits…mais pour quelle raison ?

La raison principale est que cela crée un blocage dans le contact et la communication, et lorsque la communication est rompue il est bien difficile de trouver une solution. Encore bien plus grave, le simple fait de ne plus communiquer laisse souvent l’un et l’autre avec de fausses idées, les paroles prononcées demeurent dans l’esprit de l’époux et de l’épouse, il peut aussi germer des suppositions tel que : « si elle me dit cela c’est que… ».

A partir de ce moment, notre imagination est en effervescence et les pensées qui en découlent ne sont pas toujours de bonne augure.

Bien d’autres situations sont aussi génératrices de conflits, comme les attitudes envers l’époux ou l’épouse, le manque de reconnaissance, l’indifférence…etc.

Il est dangereux de demeurer ainsi et de laisser les situations sans qu’elles soient parfaitement réglées, car il est faux de croire que le temps guérira. Le temps n’efface pas, il recouvre simplement et à la moindre étincelle le foyer est comme ravivé.

La Bible nous révèle que Dieu a voulu que la famille existe, que l’homme et la femme s’unissent pour n’être qu’un (la Bible livre de la Genèse chapitre 2 versets 24). Il donc facile de comprendre que Dieu, au travers de la personne de Jésus Christ, est le mieux placé pour nous aider à ce que notre couple soit une harmonie.

Voici quelques éléments qui pourront certainement t’aider à améliorer l’ambiance dans ton couple :

* Appliquez votre vie chrétienne à votre couple.

* Prenez le temps de parler ensemble de vos journées respectives.

* Respectez votre conjoint dans ce qu’il ou elle peut faire, mais aussi dans sa condition d’être humain.

* Ne le ou la reprenez pas devant tout le monde.

* Encouragez le ou la dans les tâches qu’il ou elle accomplit.

* Prenez le temps de prier ensemble

* Ne croyez pas que vous avez toujours raison (surtout valable pour les hommes)

* Croyez que Dieu est aussi celui qui est le Dieu de la famille et de votre couple en particulier.

* Placer Dieu au centre de votre couple, et dans tous les domaines : affectif, sentimental, financier, sexuel, éducatif…

* Aidez votre conjoint lorsqu’il ou elle doit accomplir quelque chose de difficile.

* Respecter la décision de votre conjoint lorsqu’il s’agit de reprendre les enfants et qu’ils sont présents (si vous n’êtes pas d’accord sur le choix discutez en seuls).

* Voyez en votre conjoint les capacités qu’il ou elle possède, et pas simplement les défauts.

* Demandez-vous pardon rapidement après un conflit (sincèrement) et discutez ensemble.

* Sachez vous mettre à la portée de l’autre pour mieux le comprendre.

* Dites vous : « Je t’aime » (pas simplement un fois l’an).

Des comportements, des attitudes, des décisions simples peuvent rapidement améliorer l’ambiance de votre couple. Faîtes de Jésus-Christ le centre de votre couple, et il saura sceller votre amour et vous apprendre à mieux aimer votre conjoint.

Denis Biava – enseignemoi.com