[ A+ ] /[ A- ]

Question d’un Internaute : « On parle de conversion et de nouvelle naissance. Que signifient ces deux expressions ? »

Quelqu’un a dit que la conversion est le oui de l’homme à Dieu, alors que la nouvelle naissance est le oui de Dieu à l’homme.Le mot conversion renferme l’idée d’un demi-tour. Ce mot est d’ailleurs utilisé dans la pratique du ski avec ce sens. Se convertir, selon la Bible, ce n’est pas changer de religion, mais c’est abandonner sa mauvaise voie pour vivre selon Dieu :

« … comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai… » (1Thes 1.9)

Mais Dieu sait que l’homme n’est pas capable par lui-même de vivre selon la loi divine. Jésus l’affirme à Nicodème :

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » (Jn 3.3)

C’est parce que nous y sommes nés physiquement que nous pouvons voir le monde matériel qui nous entoure. De la même manière, pour voir le monde spirituel, appelé royaume de Dieu par Jésus, il nous faut y naître :

« Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » (Jn 3.6)

Paul nous dit aussi que nous étions morts spirituellement, mais que Dieu nous a ressuscités et nous a fait entrer dans les lieux célestes :

« Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ » (Éph 2.4-6)

Par la nouvelle naissance, Dieu restaure en nous notre dimension spirituelle, nous donnant ainsi un libre accès aux lieux célestes :

« … nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous… » (Héb 10.19-20)

 

Jean-Claude Guillaume