Les devoirs de la femme – Partie 3

AIMER ET ÉLEVER SES ENFANTS

Black-motherLa femme a reçu une responsabilité particulière consistant à aimer, à enseigner et à élever ses enfants, avec lesquels elle se trouve certainement plus souvent que son mari.

L’apôtre Paul affirme que la foi de Timothée était le résultat de l’enseignement que lui avaient inculqué sa mère et sa grand-mère (2 Timothée 1.5). Ce fut son amour pour Dieu et pour son fils Samuel qui amena Anne à consacrer son fils au service du Seigneur (1 Samuel 1.24-28). Quant à Moïse, sa propre mère l’enseigna si bien, quand il était tout petit, qu’il put prendre la décision de servir l’Éternel, quand il fut plus âgé (Hébreux 11.24-25).

Les femmes qui craignent l’Éternel et qui assument fidèlement leur rôle d’épouse et de mère de famille méritent d’être honorées. C’est ainsi que la Parole de Dieu leur rend hommage lorsqu’elle déclare : « Ses fils se lèvent et la disent heureuse ; son mari (se lève) et lui donne des louanges » (Proverbes 31.28).

SERVIR HORS DU FOYER

Bien que la première responsabilité de la femme soit son foyer, elle a aussi d’autres intérêts. L’épouse dont il nous est parlé dans Proverbes 31 n’est pas une paresseuse. Elle travaille aux champs, et a même suffisamment de biens pour en vendre. Bien sûr, cela ne peut pas s’appliquer, dans tous les détails, à de nombreuses femmes qui vivent dans les grandes villes, mais il est néanmoins vrai que la femme peut contribuer au bien-être général du foyer.

Quelle bénédiction n’est-ce pas d’avoir une épouse capable d’organiser si bien son travail au foyer, qu’elle peut faire ensuite d’autres choses en dehors de chez elle ! Cependant, le mari doit prendre soin de ne pas trop exiger d’elle. Une femme ne peut pas s’occuper des enfants, de toutes les responsabilités du foyer, ainsi que d’autres charges qui lui soient extérieures, sans une aide considérable de son mari.

Le genre de femme que nous avons étudié tout au long de cette leçon est aimable, sage et généreuse. Elle vient en aide aux pauvres (Proverbes 31 .20). Dieu l’honore et lui accorde Sa force parce qu’elle Le craint et Lui obéit. « Elle est revêtue de force et de dignité, elle se rit de l »avenir » (v. 25). Et cette beauté de caractère est bien supérieure à un joli visage. La beauté physique est vouée à disparaître, mais « la femme qui craint l »Éternel est celle qui sera louée » (v. 30).

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>