Les Femmes dans l’Eglise primitive

Le Saint–Esprit est promis aux servantes comme aux serviteurs, aux filles comme aux fils. L’onction et la puissance du Saint–Esprit ont été accordées aussi bien aux femmes qu’aux apôtres.

Actes 1 : 12-14
Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la montagne appelée des oliviers, qui est près de Jérusalem, à la distance d’un chemin de sabbat. Quand ils furent arrivés, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient d’ordinaire; c’étaient Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélemy, Matthieu, Jacques, fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude, fils de Jacques.

Avant la Pentecôte, les disciples « persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus et avec les frères de Jésus ». Ici, il s’agit d’un fait tellement happy-womannouveau dans la société judéo–romaine, que personne ne s’y attendait.

Actes 2 : 17-18
Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront.

Le Saint–Esprit est promis aux servantes comme aux serviteurs, aux filles comme aux fils. L’onction et la puissance du Saint–Esprit ont été accordées aussi bien aux femmes qu’aux apôtres. Les langues de feu se sont posées également sur les femmes et elles prophétisèrent les merveilles de Dieu à Jérusalem.

Plusieurs femmes ont été utiles à l’œuvre de Dieu dans le livre des Actes des Apôtres :

  • Des femmes parmi des hommes furent « disciples de Christ » (Actes 1 : 5–14) ;
  • Des femmes avec des hommes furent persécutés pour le nom de Jésus (Actes 8 :3) ;
  • Pierre considéra la valeur des services rendus par Tabitha et la ressuscita (Actes 9 :36–43) ;
  • Marie, la mère de Jean surnommé Marc, mit sa maison à disposition de l’Eglise qui s’y réunit pour la prière : une église de maison (Actes 12 :12) ;
  • Plusieurs femmes de Thessalonique se convertirent (Actes 17 :4) ;
  • Paul se lia avec Aquilas et Priscille (ou Prisca), tous deux devinrent les compagnons d’oeuvre de Paul (Actes 18 :1–3 ; Romains 16 :3 ; 1 Corinthiens 16 :19). Aquilas et Priscille prirent avec eux Apollos pour lui expliquer plus exactement la voie de Dieu (Actes 18 :26) ;
  • Philippe avait quatre filles vierges qui prophétisaient (Actes 21 :9).

En plus, Paul rendit hommage à beaucoup de femmes pour leur foi, leur courage et leur fidèle service dans Romains 16.

Il est également évoqué le cas de :

  • Phoebe, diaconesse de l’église de Cenchrée où elle y exerçait son ministère.  Elle occupait une position importante dans la société parce qu’elle est intervenue en faveur de plusieurs, dont Paul en particulier.
  • Marie, qui s’est beaucoup dépensée en faveur de tous. Il y eut beaucoup de femmes qui étaient également des compagnes d’oeuvre de Paul et d’autres faisaient partie des équipiers apostoliques.
  • Tryphène, Tryphose et Perside ont combattu contre les fausses doctrines. Elles ont beaucoup travaillé pour le Seigneur. Le travail dont il est question était l’oeuvre missionnaire.
Philippiens 4 : 2-3
J’exhorte Evodie et j’exhorte Syntyche à être d’un même sentiment dans le Seigneur. Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l’Evangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d’oeuvre, dont les noms sont dans le livre de vie.

Evodie et Syntyche ont combattu aussi avec l’apôtre Paul pour la cause de l’Evangile. Elles étaient ouvrières avec Dieu tout comme Apollos, (le mot ouvrier venant du grec « sunergos » et signifiant « compagnon d’oeuvre ou collaborateur »). Il est tout à fait cohérent pour des femmes de s’engager activement dans l’oeuvre de Dieu, étant donné que plusieurs d’entre elles furent associées à Paul dans son ministère.

Romains 16 : 7
Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d’une grande considération parmi les apôtres, et qui même ont été en Christ avant moi.

Andronicus et Junia étaient très estimés et distingués parmi les apôtres. C’était un couple apostolique qui oeuvrait avec Paul. Par contre, il n’est nulle part mentionné dans la Bible que « les femmes seules exerçaient la fonction apostolique ».

Tous ces exemples démontrent que des femmes ont joué un rôle considérable dans l’Eglise primitive et dans l’oeuvre missionnaire.

Cliquez ici pour lire la suite

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>