Les femmes et le ministère de l’apôtre Paul (3)

* La prophétesse Myriam agissait sous l’autorité de Moïse et d’Aaron, mais elle fut jugée lorsqu’elle critiqua Moïse (Exode 15:20; Nombres 12)

 

* Débora, la prophétesse, juge et mère en Israël, était une femme mariée, dont l’époux s’appelait Lappidoth. Elle agit envers Baraq avec autorité quand il refusa d’aller combattre sans elle et la gloire de la victoire lui revient (Juges 4-5). Elle tenait conseil avec les chefs d’Israël.

 

* La reine Esther l’épouse du roi Assuérus, fit ce que lui commanda Mardochée et sauva toute sa nation de l’épée meurtrière (Esther 1-11)

 

* Houlda, la prophétesse, était une femme mariée, dont l’époux s’appelait Challoum. Mais elle avait aussi des hommes compétents auprès d’elle. Elle tenait conseil avec le saint roi Josias, le souverain sacrificateur et les princes d’Israël. C’était des hommes mails reconnaissaient  eux aussi l’autorité de la Parole de Dieu dans sa bouche (2 Rois 22; 2 Chroniques 34).

 

* La femme d’Esaïe était prophétesse. Cependant, son mari Esaïe avait l’autorité sur elle dans le Seigneur (Esaïe 8:3). Il y avait là encore l’autorité de l’homme.

 

* Les quatre filles de Philippe étaient sous l’autorité de leur père lorsqu’elles prophétisaient (Actes 21.:9).

 

* Toutes les femmes qui faisaient un vœu, devaient le faire sous l’autorité de son père ou de son mari, sinon ce vœu pouvait être annulé (Nombres 30).

 

* Priscille enseignait sous l’autorité de son mari, Aquillas (Actes 18). Dans tous les cas où ils sont cité, à l’exception d’un seul, Priscille, la femme est nommée la première.

 

* Phoebé, la diaconesse  de l’église de Cenchrées, exerçait sous l’autorité de Paul son ministère d’aide à l’église de Rome (Romains 16 1,2)

 

* Anne, la prophétesse, était soumise aux autorités du temple, car elle demeurait dans les chambres  du temple où habitaient aussi les sacrificateurs du Seigneur (Luc 2:36-38)

 

* Athalie usurpa le pouvoir du trône de Juda et, pour y parvenir , elle extermina tous les descendants royaux. Elle ne reconnaissait aucune autorité masculine (2 Rois 11; 2 Chroniques 22)

 

* La perverse reine Jézabel usurpa l’autorité de son mari Achab, répandit l’idolâtrie et fit périr Nabboth, afin d’obtenir sa vigne et d’en prendre possession  pour son mari (1 Rois 21; Apocalypse 2:20)

 

* La femme Jézabel usurpa l’autorité dans l’église de Thyatire. Elle enseigna l’idolâtrie et l’immoralité et fut jugée en conséquence (Apocalypse 2:20).

 

Conclusion

C’est un manque d’honnêteté d’utiliser les deux écrits de l’apôtre Paul pour supprimer le ministère de la femme dans l’église. Mais la révélation biblique démontre que la femme sous la seigneurie de Dieu, et l’autorité de son mari peut exercer son ministère.  Ainsi, le modèle biblique pour la femme est en conflit avec le rôle qui lui est attribué par la majorité du monde.

 

La bible nous enseigne la nécessité d’élever le rôle de la femme. La morale et l’histoire est que l’influence de la femme détermine la vie spirituelle de la famille et de la nation. Elle est souvent la clef pour la réussite de la famille ou la cause de son échec. Elle peut avoir une influence incalculable sur ses enfants, son mari et sa nation. Les femmes ont besoin de liberté, du respect et de la renommée qui permettent l’expression libre de tous les talents, l’onction et les dons qu’elles ont reçus de Dieu.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>