De nombreux chrétiens ne l’admettrons pas, mais ils pensent au fond que la grâce de Dieu est trop bonne pour être vraie. Ils pensent que ça leur donne trop de liberté, alors ils s’accrochent à leurs œuvres parce qu’ils sont convaincus que c’est la seule chose qui les gardera sur le droit chemin.

Paul a anticipé cette façon de penser, qui aboutit à des œuvres mortes : “Quoi donc ! Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous la loi mais sous la grâce ? Certainement pas ! Ne savez-vous pas que si vous vous livrez à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice ? Mais que Dieu soit remercié : alors que vous étiez esclaves du péché, vous avez obéi de tout cœur au modèle d’enseignement auquel vous avez été confiés” (Romains 6:15-17).

A quel enseignement Paul se réfère-t-il dans ce passage ? Celui qui dit que nous sommes la propriété de Jésus Christ et de sa grâce ! Donc, nous ne continuons pas à pécher comme nous le faisions avant, parce que cela ne fait plus partie de notre identité : “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles” (2 Corinthiens 5:17). Pour finir, Paul dit : “De même, mes frères et sœurs, vous aussi vous avez été mis à mort par rapport à la loi à travers le corps de Christ pour appartenir à un autre, à celui qui est ressuscité afin que nous portions des fruits pour Dieu” (Romains 7:4).

La nouvelle vie qui nous a été donnée, la vie de Christ Lui-même, nous ressuscite pour Le servir dans la liberté, la paix et la joie. Libérés des œuvres exténuantes de l’obligation, nous pouvons désormais crier avec David : “Seigneur, je me plais à accomplir ta volonté !” Et nous ne pouvons faire autrement que de témoigner de Jésus à un monde qui est affamé, qui a désespérément faim de Sa grâce. En un mot : la grâce produit des résultats !

Mon ami, tu ne peux faire naître la vie de quelque chose qui est mort. Seul Jésus a le pouvoir de ressusciter ton vieil homme à une nouveauté de vie. Ce genre de grâce est incompréhensible, tellement éloignée de notre compréhension que nous ne pourrons jamais la saisir pleinement dans cette vie. De la même façon, nous ne serons jamais capables de l’atteindre par nous-mêmes. Comme Paul l’a écrit : “Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, de manière peu claire, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai complètement, tout comme j’ai été connu” ( 1 Corinthiens 13:12).

Note bien cette dernière phrase : tu es connu complètement par le Seigneur, même au milieu de ta vie sens dessus-dessous faite de deuils et de brisements, et Il dit que tu es béni. Vois-tu, la nouvelle vie que tu as n’est pas le résultat de ce que tu as atteint quelque chose, mais un don que tu as reçu. Alors, vas-tu déposer tes balances et marcher dans la nouvelle vie dont Jésus t’a fait grâce ? Il a déjà prononcé Ses bénédictions sur toi… alors reçois-les !

Gary Wilkerson