Chapitre 1. Que signifie : “Etre en Christ ?”

Le Seigneur veut que tous Le connaissent, et que ceux qui Le connaissent aillent toujours plus loin dans Sa connaissance. Plus on Le connaît, plus on a envie de Le connaître encore. Nous aurons toute l’éternité, dans le ciel, pour jouir de la connaissance de Dieu. Il nous révélera en permanence qui Il est. Il a déjà commencé à le faire maintenant, dès notre nouvelle naissance !

J’aimerais vous parler d’une vérité qui est d’une importance extrême. En méditant ces passages dans la Bible, je me disais : “C’est fantastique ! Seigneur, que nos yeux s’ouvrent !” Quand je lis ce qui est écrit, j’ai l’impression de le découvrir pour la première fois. Pourtant, je connais cette Parole. Mais quand on la lit avec un cœur ouvert et désireux de savoir, le Saint-Esprit nous en donne toujours une connaissance renouvelée.

J’aimerais donc voir avec vous ce que la Bible révèle, lorsqu’il est écrit que “nous sommes en Christ.” Que signifie le fait d’être en Christ ? On trouve souvent dans la Bible cette expression : “à ceux qui sont en Christ, à l’Église qui est en Christ.” C’est une expression très riche, et nous ne pourrons avoir ici qu’un aperçu de ce que la Bible dit, lorsque nous “sommes en Christ.”

La première vérité, c’est que nous devons nécessairement “être en Christ” pour être sauvé et hériter de toutes les promesses de Dieu. On ne peut recevoir toutes les merveilles que Dieu veut nous donner, si nous ne sommes pas en Christ. Ceux qui sont en Christ doivent savoir ce que Dieu tient en réserve pour eux.

Quand vous regardez le monde qui vous entoure, quand vous vous tenez informés sur ce qui se passe, vous devez vous rendre compte que les choses vont mal, et même de mal en pis. Le seul moyen de voir les choses changer et s’améliorer pour nous, c’est d’être en Christ. Je ne dis pas “croire en Christ,” mais “être en Christ.” La plupart des gens que vous pourriez interroger vous diraient qu’ils croient en Dieu ou en “quelque chose.” Mais cela ne change pas leur vie. Nous ne pouvons occuper que deux positions possibles. Ou nous sommes en Jésus-Christ, ou nous sommes en dehors de Jésus-Christ.

Quand nous sommes en Jésus, nous sommes changés en une créature nouvelle. Nous recevons l’Esprit de Dieu, qui œuvre constamment à nous transformer en l’image de Jésus. Il peut alors Se servir de nous. Ceux qui sont en dehors de Jésus sont encore dans les ténèbres et l’ombre de la mort. Tous ceux qui nous entourent, et qui sont en dehors de Jésus, ne se rendent pas compte qu’ils n’ont pas la vie véritable. Ils vont à la mort, au précipice final. C’est pourquoi le Seigneur répand toujours Son Esprit aujourd’hui, pour appeler tous ceux qui ne sont pas encore sauvés à entrer en Christ, à se réfugier dans l’arche, en Jésus, la forteresse imprenable.

Ce message n’est donc pas seulement adressé à ceux qui sont en Jésus, mais aussi à ceux qui ne sont pas en Jésus. Le désir du Seigneur, comme celui de mon cœur, est de donner envie à ces derniers d’entrer en Jésus. Nous ne devons pas nous contenter d’entendre simplement un message. Mais nous devons parvenir à nous dire : “J’ai entendu. J’aimerais être en Jésus. Que dois-je faire pour être en Jésus ? ”

Quand nous avons compris ce que Dieu réserve à ceux qui sont en Jésus-Christ, notre plus cher désir doit être d’entrer en Jésus, et de rester en Lui. Pour ceux qui sont déjà en Lui, ce message doit ouvrir encore plus leurs yeux sur les merveilles que Dieu tient en réserve pour ceux qui sont en Jésus. Comme Jésus a déjà tout accompli pour nous, ces merveilles sont déjà disponibles dans les lieux célestes pour ceux qui croient. Nous n’avons alors qu’à y puiser.

Il y a une grande différence entre une promesse et une réalité déjà accomplie. Lorsque nous sommes en Jésus, nous possédons déjà tout ce que Dieu nous a donné en Christ. Il nous suffit de comprendre, de croire Sa Parole, et de nous emparer par la foi du don de Dieu. Comme Dieu est fidèle, Il accomplira ce qu’Il a dit dans la vie de ceux qui croient.

La Bible nous dit que nous devons absolument être en Jésus, et que nous devons le savoir. J’aimerais lire, dans l’épître aux Colossiens, un premier verset :

Ainsi, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces.

Col 2 : 6-7

Paul parle à des gens qui étaient autrefois des païens. Il leur dit : “Vous ne connaissiez pas Jésus, et vous êtes entrés en Lui. Vous L’avez reçu, Il est entré en vous, et, en entrant en vous, Il vous a fait entrer en Lui. Les deux aspects sont vrais. Puisque vous êtes en Lui, marchez en Lui, enracinés et fondés en Lui.” Ce sont des paroles fortes.

Nous devons bien avoir conscience que la conversion à Jésus ne consiste pas à changer de religion. Il ne s’agit pas d’adopter une nouvelle religion. Il s’agit d’entrer en Dieu par Jésus-Christ, au moment où Dieu entre en nous par Son Esprit. Jésus est la Porte. Personne ne peut entrer en Dieu sans passer par Jésus.

C’est pourquoi toutes les religions du monde se trompent. Toutes les religions sont des moyens que les hommes ont tenté de mettre en place pour atteindre Dieu. Les hommes ne peuvent pas atteindre Dieu par leurs efforts humains. Il a fallu que Dieu descende vers nous. Il a envoyé Jésus. Il est la Porte qui nous permet d’entrer en Dieu. Une fois que l’on est en Lui, nous devons continuer à marcher en Lui, jusqu’au bout. C’est-à-dire jusqu’au retour de Jésus, ou jusqu’à la mort.

Quand Paul parle à l’Eglise des Thessaloniciens, il dit :

Paul, et Sylvain, et Timothée, à l’Eglise des Thessaloniciens, qui est en Dieu le Père et en Jésus-Christ le Seigneur : que la grâce et la paix vous soient données.

1 Th 1 : 1

L’Eglise (donc tous les Chrétiens) est en Dieu le Père et en Jésus-Christ le Seigneur. Paul dit aussi quelque chose de très important aux Corinthiens. Il leur révèle que nous n’avons pas le pouvoir d’entrer par nous-mêmes en Jésus-Christ. Personne ne peut forcer la Porte. Il faut que ce soit Dieu qui nous fasse entrer en Jésus.

Or, c’est par lui (Dieu le Père) que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption.

1 Cor 1 : 30

Dieu le Père nous a pris, nous a arrachés de ce royaume de perdition auquel nous appartenions, et nous a placés en Jésus. Si le Père a décidé de nous mettre en Christ, c’est parce que nous ne pouvions pas entrer en Christ nous-mêmes. Notre part, c’est de croire, et de consentir à recevoir le Seigneur Jésus. Dieu ne forcera jamais quelqu’un à entrer en Christ. II faut que notre cœur s’ouvre.

Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour.

Col 1 : 12-13

Ainsi, Dieu nous a non seulement transportés dans un Royaume où Son Fils règne, mais Il nous a placés dans Son Fils, qui est le Roi et la Tête de Son Corps. Cette révélation me touche profondément : Dieu ne m’a pas seulement introduit dans Son Royaume, mais Il m’a aussi, et surtout, introduit en Lui-même, en Son Fils Jésus. Je fais à présent partie du Corps du Seigneur. J’ai été transporté dans le Royaume du Fils de Son amour, ou de Son Fils Bien-aimé, en qui nous avons la rédemption par Son sang, la rémission des péchés.

Dans l’épître aux Ephésiens, Paul dit encore :

Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise, parce que nous sommes membres de son corps, étant de sa chair et de ses os.

Eph 5 : 29-30

Quel miracle étonnant d’être devenu, comme la Bible l’affirme, participant “de la chair et des os” du Seigneur ! Jésus est actuellement dans un corps ressuscité. Il n’est pas un Esprit désincarné. Il possède une chair glorifiée, qui n’est plus soumise à la mort. Il affirme que nous sommes membres de Sa chair et de Ses os, puisque nous sommes en Lui.

Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.

1 Cor 6 : 17

Ces paroles sont aussi très fortes. Paul ne dit pas que nous avons simplement reçu une portion de l’Esprit du Seigneur. Il va bien plus loin, et dit que celui qui s’attache au Seigneur est avec Lui un seul esprit, tout en étant membre de Sa chair et de Ses os. Tout cela est un grand miracle de Dieu !

Comprenez-vous à quel point nous sommes enracinés en Jésus ? Pour comprendre cela, bien-aimés, il nous faut une révélation de Dieu, par le Saint-Esprit. Puisque la Parole de Dieu l’affirme, et puisque le Saint-Esprit habite en nous qui croyons, nous pouvons recevoir cette révélation. Je ne peux vous la donner. Mais je compte sur l’action du Saint-Esprit dans nos cœurs pour que notre intelligence spirituelle s’ouvre, et que notre cœur comprenne ce que Dieu a fait.

Je parlerai plus tard plus en détail de la manière d’entrer en Jésus-Christ. Je montrerai d’abord tout ce que nous sommes, quand nous sommes en Christ. Puis je dirai ce que nous devons faire pour entrer en Christ, et comment nous pouvons être certains que nous sommes en Jésus.

Tout d’abord, lorsque nous sommes en Christ, que sommes-nous et que recevons-nous ?

La Bible explique de manière très détaillée ce que nous sommes en Christ. Quand nous acceptons le Seigneur Jésus comme Sauveur et Maître, Dieu le Père nous place immédiatement en Christ.

Dieu donne des privilèges, c’est-à-dire des choses qui sont exclusivement réservées à une certaine catégorie d’hommes. Il voudrait que tous les hommes reçoivent ces privilèges, car Dieu ne fait pas de préférences. Mais Il a fixé des conditions pour que nous recevions ces privilèges. Nous devons accepter ces conditions. Si certains hommes ne jouissent pas de ces privilèges, c’est simplement parce qu’ils ont refusé de remplir les conditions de Dieu. Le Seigneur ne peut pas donner ces privilèges à ceux qui refusent Ses conditions. Mais quand nous les acceptons, tous les privilèges que Dieu nous donne en Christ sont à nous, gratuitement. Dieu nous les révèle dans Sa Parole. Il nous les expliquera, et nous n’aurons plus qu’à les saisir par la foi.

Nous pouvons regrouper ces privilèges en trois séries de bénédictions.

Voici la première série de bénédictions : en Christ, nous sommes complètement morts à tout ce qui est de notre passé. Nous sommes aussi morts au monde, qui est sous la domination du péché.

Nous devons comprendre que lorsque nous entrons en Christ, Dieu nous délivre complètement de tout ce qui vient de notre ancienne vie passée. Nous savons tous de quoi était faite notre vie passée. Nous sommes tous nés dans le péché. Nous vivions dans la chair. Celle-ci est complètement corrompue, et source de corruption. Devant Dieu, on ne peut faire de différence entre les “bons” et les “mauvais” pécheurs. Nous sommes tous pécheurs par notre nature charnelle, par notre naissance. Ceux qui ont une nature de péché ne peuvent pas faire autre chose que commettre des péchés ! Dieu ne peut nous faire entrer en Christ avec notre nature de péché. Nous devons passer par une transformation complète, pour être dignes d’entrer dans le Corps de Son Fils Bien-aimé.

Si Dieu Se contentait d’effacer nos péchés, sans changer notre nature de péché, nous ne serions pas complètement acceptables à Ses yeux. Il ne pourrait pas nous placer en Christ. Qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?

Dieu a donc voulu mettre complètement à mort tout ce qui vient de notre vieille nature. Cela a été accompli quand Christ est mort à la Croix. Quand Il est mort, nous sommes morts en Lui et avec Lui. Toute notre ancienne nature charnelle a été détruite à la Croix. Tous ceux qui croient en Jésus-Christ reçoivent ce don merveilleux. Nous ne sommes plus obligés de traîner comme un boulet notre chair, notre vieille nature, et tout notre passé. Dieu ne le veut pas. Il veut même éliminer, par Son Esprit de résurrection, toutes les conséquences actuelles de nos péchés passés. Dieu veut les ôter complètement de tous ceux qu’Il fait entrer en Christ. En Lui, nous devenons de nouvelles créations. Nous sommes prédestinés à être semblables à l’image de Son Fils. Dieu désire donc nous transformer radicalement dans notre être entier, esprit, âme et corps. Tout a déjà été accompli d’avance par Christ et en Christ, pour ceux qui ont foi en Sa Parole.

Voici quelques passages qui nous révèlent ce que signifie être mort en Christ, au moment où Il est mort à la Croix :

En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce.

Eph 1 : 7

Lorsque nous entrons en Jésus, au moment même où nous nous repentons de nos péchés et où nous L’acceptons comme Sauveur, Son sang efface tous nos péchés passés.

Soyez bons les uns avec les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

Eph 4 : 32

Quand nous entrons en Christ, tous nos péchés passés sont pardonnés, effacés, oubliés !

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?

Rom 6 : 3

Etre baptisé en Christ signifie être plongé, immergé en Lui. Tout ce que Jésus a vécu à la Croix, et après la Croix, nous l’avons vécu en Lui et avec Lui.

Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps de péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché.

Rom 6 : 6

Ceux qui ne sont pas encore en Christ doivent savoir que lorsque nous sommes en Christ, nous obtenons une délivrance complète de ce corps de péché qui nous pousse constamment à pécher. Il est impossible d’en être délivré autrement que par la Croix.

Quant à ceux qui sont déjà en Christ, ils peuvent demander au Seigneur de leur révéler pleinement que le problème de la chair a été réglé à la Croix. Une chair non crucifiée par la foi est la cause de tous nos problèmes. Le Seigneur ne veut pas que nous perdions du temps à lutter contre la chair. Quand nous avons compris notre position en Christ, nous devenons disponibles pour le seul combat que le Seigneur nous demande de mener, c’est-à-dire contre les dominations et les autorités mauvaises dans les lieux célestes.

La prédication de la Croix est la puissance de Dieu, pour nous faire comprendre que la chair a été clouée sur le bois, et qu’elle est morte quand le Seigneur Jésus est mort. Il s’agit d’un fait déjà accompli. Nous devons en recevoir la révélation, et la garder dans nos cœurs.

En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

Rom 8 : 2

J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Gal 2 : 20

Il est donc inutile d’adresser cette prière à Dieu, bien-aimés : “Seigneur, viens m’aider à crucifier ma chair ! ” C’est une prière d’incrédulité que Dieu n’aime pas entendre. Dites-Lui plutôt : “Seigneur, je Te remercie parce que Tu dis dans Ta Parole que ma chair a été crucifiée en Jésus-Christ. Ouvre pleinement mon intelligence spirituelle et mon cœur à cette vérité. Je la reçois, je me l’approprie par la foi. Je veux la vivre tous les jours.”

Dans l’épître aux Galates, Paul dit quelque chose de merveilleux :

Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde.

Gal 6 : 14

Puisque j’ai été crucifié avec Jésus, puisque je suis mort en Lui et avec Lui, ce monde qui m’entoure, dominé par Satan et le péché, a aussi été crucifié pour moi, comme moi j’ai été crucifié pour lui. Je suis pour toujours libéré de la loi du péché qui contrôle ce monde. Je ne suis plus sous la puissance du péché. Pour celui qui est crucifié en Jésus, le monde n’a plus d’attrait. Si je comprends que j’ai été crucifié pour le monde, cela signifie qu’entre le monde et moi, il y a un abîme infranchissable. Cet abîme a été ouvert par la mort de Jésus. Un mort n’est plus tenté par le monde et le monde ne peut plus tenter un mort.

Si j’accepte ce que me dit la Parole de Dieu, je sais que j’ai été crucifié au monde. Le monde est crucifié pour moi. Tout mon passé a été englouti dans la mort de Jésus. Toute mon ancienne nature de péché, avec son hérédité de malédiction qui remonte à Adam et Eve, a été plongée dans la mort de Jésus.

Voici à présent la deuxième série de bénédictions que Dieu donne à ceux qui sont en Christ : Il nous fait naître à une vie nouvelle, Sa vie éternelle.

Tout mon être, l’esprit, l’âme, et même le corps, sont au bénéfice de cette vie nouvelle, qui sera pleinement manifestée lors du retour du Seigneur, à la résurrection de notre corps. Nous devenons participants de la vie de Dieu, de la vie éternelle. Toutes choses sont devenues nouvelles en Christ.

Si Christ n’était pas ressuscité, notre foi serait vaine.

Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus.

1 Cor 15 : 17-18

Notre nature de péché méritait la mort à cause de ce qu’elle était. Il fallait qu’elle reçoive le jugement de Dieu et qu’elle meure. Christ est mort pour nous, et nous sommes morts en Lui. Mais nous ne sommes pas restés dans la mort, sinon, nous serions morts dans nos péchés.

Christ n’est pas resté dans le tombeau. Il est ressuscité ! Nous sommes aussi ressuscités en Lui et avec Lui ! En Lui, nous recevons Sa vie de résurrection. Comprenez-vous donc que la conversion à Jésus-Christ n’est pas une doctrine nouvelle, ni une religion nouvelle ? Il s’agit de la vie éternelle de Dieu qui entre en nous, de la vie de résurrection qui nous est donnée en Christ ! Elle fait de nous de nouvelles créations. Quelle gloire !

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature (création, dans le texte grec).

2 Cor 5 : 17

Quelle puissante révélation ! Dieu fait de ceux qui sont en Christ de nouvelles créatures ! Cela signifie que Dieu opère un grand miracle, à l’instant où tu acceptes Jésus comme ton Sauveur et Seigneur. Il fait passer dans notre vie ce que Jésus a accompli il y a près de 2.000 ans. Il fait disparaître à jamais notre vieille nature de péché, et crée en nous une nature spirituelle entièrement nouvelle, par la puissance de Son Esprit.

Quand Jésus est ressuscité des morts, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire. Par la puissance de l’Esprit de Dieu, Jésus revient à la vie. Christ ressuscité ne meurt plus. Il reçoit un corps glorifié. Il devient un Esprit vivifiant. Au moment où nous recevons Jésus, le Saint-Esprit de Vie entre en nous. Il nous donne un esprit nouveau, créé dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Comme cette création spirituelle se passe au plus profond de notre être, dans notre esprit, le Seigneur veut d’abord nous ouvrir les yeux à cette première réalité. Notre corps n’est pas encore changé. Notre âme n’est pas encore renouvelée. Mais le Seigneur a transformé notre esprit. Notre être intérieur est devenu un “homme nouveau.” Nous sommes devenus participants de la vie éternelle en Christ. Dieu nous promet que, si nous restons dans la foi en Sa parole, Il transformera aussi notre âme et notre corps, jusqu’à la résurrection du corps, au retour de Jésus. Nous recevrons alors la plénitude de ce que nous sommes en Christ. Ne sommes-nous pas prédestinés à être semblables à l’image parfaite de Jésus ?

Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

2 Cor 5 : 17

Même notre corps ne doit plus être un problème, puisqu’il est mort en Christ. Notre seul problème est de comprendre et de croire ce que dit la Parole de Dieu, par la révélation du Saint-Esprit, pour que nous puissions marcher par l’Esprit. Nous devons apprendre à marcher par l’Esprit. C’est le Seigneur qui est notre Maître. C’est Lui qui nous enseigne par le Saint-Esprit.

Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres.

Eph 2 : 1-3

Avant d’être en Jésus-Christ, nous étions dans la mort spirituelle. Si nous étions passés par la mort physique à ce moment-là, nous aurions été destinés à l’enfer pour toujours. Mais Dieu est amour. Il aime Ses créatures. Il ne veut pas que nous soyons jetés en enfer pour l’éternité. Il veut non pas que le pécheur meure, mais qu’il se repente et qu’il vive. C’est pour cela qu’Il a envoyé le Seigneur Jésus. Il a demandé à Jésus de venir sur cette terre pour nous arracher à ce domaine de ténèbres et nous faire entrer dans Son Royaume de lumière.

Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés).

Eph 2 : 4-5

C’est cela qui compte : être une nouvelle création en Jésus-Christ. Rappelons-nous toujours que si Dieu cherche à nous prendre avec Lui, c’est parce qu’Il nous aime. Ce n’est pas un Dieu vengeur qui cherche à nous juger en permanence dès que nous péchons. C’est parce qu’Il nous a aimés d’un grand amour, nous qui n’étions pas aimables, qu’Il a envoyé Son Fils Jésus pour nous sauver, et nous transformer complètement.

Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ.

Eph 2 : 6

Remarquez bien que Paul parle au passé. Cela signifie que ceux qui sont en Christ sont sortis du domaine de ténèbres. Ils sont entrés dans la lumière. Ils sont, en esprit, assis dans les lieux célestes en Jésus-Christ.

Où Se trouve le Seigneur Jésus à présent ? Il est assis à la droite du Père. Il prépare Son retour, pour chercher Son Eglise et la prendre avec Lui. Comme Il est assis à la droite du Père, et que nous sommes en Lui, nous sommes également assis en Lui à la droite du Père.

Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.

Eph 2 : 10

Comprenez-vous que nous sommes réellement une création nouvelle ? Rien de notre passé ne doit subsister dans notre vie. Dieu a préparé d’avance des œuvres pour chacun de nous. Il nous suffit d’y entrer par la foi. Nous les accomplirons alors par la puissance de Son Esprit de Vie. Si nous sommes en Christ, tout est à nous.

Voici maintenant la troisième série de bénédictions que Dieu tient en réserve pour nous : lorsque nous entrons dans cette vie nouvelle en Christ, Dieu nous dit que nous avons tout pleinement en Jésus-Christ.

Quand Dieu dit “tout,” cela signifie tout ! Bien-aimés, le Seigneur ne veut pas que nous soyons des mendiants qui se lamentent et passent leur temps à Lui dire : “Il me manque ceci, il me manque cela !” Certes, il peut y avoir en ce moment beaucoup de choses qui ne sont pas encore manifestées dans notre vie. Mais si nous comprenons dans notre cœur que nous avons déjà tout reçu pleinement en Christ, si nous restons dans la foi et dans une pleine confiance dans notre Seigneur qui nous aime, nous verrons toutes choses se manifester dans notre vie, dès maintenant, et jusque dans l’au-delà, pour l’éternité.

Nous avons tout pleinement en Lui. Le Seigneur veut nous faire jouir pleinement de notre héritage, ici-bas et dans l’éternité.

Ce n’est qu’un aperçu de tout ce que Dieu nous donne lorsque nous sommes en Christ. Cette abondance a une explication : Christ Lui-même vient habiter en nous. Si Dieu a voulu que Christ vienne habiter en nous, à combien plus forte raison ne nous donnera-t-Il pas toutes choses en Lui ! Le Saint-Esprit nous conduira dans toute la plénitude de Dieu.

Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

Col 1 : 27-29

Parce que Christ est en nous, nous pouvons devenir parfaits en Lui. Car c’est Lui qui accomplit cette œuvre en nous, si nous restons attachés à Lui.

Dès que Dieu nous fait entrer en Christ, Il désire nous révéler clairement Son plan. Si Dieu nous a donné Sa vie, c’est pour nous rendre parfaits en Christ, semblables à Lui. Si nous croyons, Il nous fera atteindre ce but.

Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.

Col 2 : 9

En sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Eph 3 : 19

Seigneur, donne à tous Tes enfants la révélation de Ton Esprit pour comprendre Ta pensée ! Donne-nous la force nécessaire de rester debout, malgré nos fatigues et nos tribulations !

Christ est Dieu le Fils. En Lui habite, sous une forme corporelle, toute la plénitude de la divinité. Il veut nous rendre participants de toute la plénitude de la divinité, parce qu’Il veut que Christ soit tout en tous. Il veut nous remplir de cette plénitude.

Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.

Col 2 : 10

Lorsque Dieu affirme que nous avons tout pleinement en Lui, nous devons comprendre que nous n’avons absolument besoin de rien ni de personne en dehors de Christ. Que peut-il nous manquer quand nous sommes en Christ ? Lorsque nous avons tout pleinement en quelqu’un, nous ne pouvons manquer de rien !

Ouvrons nos cœurs à la révélation du Saint-Esprit. Acceptons, par la foi, ce que Dieu nous révèle. Nous pouvons alors dire avec Dieu : “J’ai tout pleinement en Jésus !” Même si certaines choses ne sont pas encore visibles dans notre vie, quand nous savons que nous sommes en Christ, nous avons déjà tout pleinement en Lui. Il ne s’agit pas d’une promesse future, de quelque chose que nous devons atteindre plus tard, ou peut-être dans le ciel, si nous y arrivons. Si nous sommes en Christ, nous avons tout pleinement en Lui maintenant. Pour tout ce qui concerne notre esprit, notre âme, notre corps, nos finances, notre santé, toute notre vie, nos combats spirituels, ou la direction divine, nous avons tout pleinement en Jésus. Quel merveilleux Sauveur et Seigneur !

Pourquoi invoquer Marie ou les saints, quand nous avons un Seigneur tellement rempli d’amour pour nous, tellement désireux de faire de nous Ses amis, si nous faisons ce qu’Il nous demande ?

Pourquoi ne pas nous jeter à Ses pieds avec confiance, adoration et reconnaissance, en Lui confiant toute notre vie, dans ses moindres détails ? Ne serait-Il pas capable d’en prendre le meilleur soin, puisque nous avons tout pleinement en Lui ?

Croire que nous sommes en Lui ne doit pas dépendre de ce que nous voyons encore dans nos vies. Cela doit uniquement dépendre de ce que Dieu dit dans Sa Parole. C’est Sa parole qui nous donne la foi. C’est la foi qui permet à Dieu d’agir, pour accomplir en nous tout ce qu’Il déclare.

Ne doutons pas ! Ne soyons pas incrédules ! Ne nous imaginons pas que nous recevrons quoi que ce soit du Seigneur, si nous doutons ! Le doute résulte d’un cœur partagé et indécis. Nous devons dire : “Seigneur, Tu le dis dans Ta Parole sainte, je l’accepte. Ta Parole est la vérité. En dehors de Christ, je n’ai rien ! En Lui, j’ai tout ! Gloire à Toi pour l’éternité !”

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !

Eph 1 : 3

Il nous a bénis ! C’est une chose déjà accomplie ! Nous sommes donc bénis maintenant. La seule chose qui compte, c’est d’être en Lui. Quand je suis en Lui, Dieu me dit : “Tu as été béni de toutes sortes de bénédictions spirituelles en Christ.” Si nous sommes enfants de Dieu, ne disons donc plus que nous ne sommes pas bénis. Ouvrons notre cœur à la vérité, et ne gardons plus en nous les mensonges de l’ennemi. Dieu veut nous faire pleinement entrer dans les bénédictions qu’Il nous a réservées en Christ.

En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui.

Eph 1 : 4

Les Chrétiens sont parfois tellement incrédules ou ignorants que Dieu a du mal à leur révéler ces vérités glorieuses. Ils restent trop influencés par leur vie et leurs expériences passées. Ils ont les yeux fixés sur leur vieille nature corrompue, et Dieu ne peut leur révéler ni ce qu’Il a fait pour nous en Christ, ni ce qu’il a fait de nous en Christ.

Ne nous plaignons plus de notre sort, mais sachons ce que la Parole de Dieu dit, et croyons de tout notre cœur !

(Il nous a) prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.

Eph 1 : 5

En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce.

Eph 1 : 7

En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté.

Eph 1 : 11

Un héritier a droit à tout l’héritage de son père. En Christ, nous sommes déjà héritiers de notre Père Céleste. Notre héritage est déjà crédité sur notre compte céleste ! Tout est accompli. Ne croyons pas que nous ne recevrons cet héritage que lorsque nous serons morts ! Nous le possédons dès à présent, parce que Jésus est déjà mort pour nous. Bien plus, Il est ressuscité, et Il vit en nous !

En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis.

Eph 1 : 13

Il y a donc un sceau sur notre vie. Dans l’Antiquité, l’application d’un sceau était un signe de propriété. Chaque propriétaire avait un sceau. Lorsqu’il appliquait son sceau sur quelque chose, tout le monde savait que cet objet lui appartenait. Le sceau servait aussi à fermer une lettre, ou un vase, pour que personne ne puisse l’ouvrir. Quand un document était cacheté, fermé, scellé, personne n’avait le droit de l’ouvrir. Nous sommes devenus la propriété de Dieu, puisque Il nous a rachetés par le sang précieux de Jésus. Il nous a scellés par le Saint-Esprit. Cela signifie que lorsque nous sommes en Christ, plus personne n’a le droit de nous arracher de Sa main. Tout ce que nous avons Lui appartient. Tout ce qu’Il a nous appartient aussi.

À l’Eglise de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints.

1 Cor 1 : 2

En Jésus-Christ, nous avons été sanctifiés, nous avons été complètement mis à part pour Dieu, pour que Sa sainteté soit manifestée dans tous les aspects de notre vie. Nous avons déjà été sanctifiés par Jésus-Christ. Nous pouvons donc devenir concrètement ce que nous sommes déjà en Lui. Quelle puissante vérité !

Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption.

1 Cor 1 : 30

Si nous sommes en Christ, ces quatre choses nous sont données par Dieu. Elles se manifesteront dans notre vie, si nous demeurons en Christ, et si Christ demeure en nous. Pour nous, Il a été fait, d’avance, sagesse, justice, sanctification et rédemption.

Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c’est en lui qu’est le oui ; c’est pourquoi encore l’Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu.

2 Cor 1 : 20

Si nous demandons au Seigneur ce qui correspond à l’une de Ses promesses, ou à l’une de Ses déclarations, et si nous sommes en Christ, Dieu nous répond : “Je te dis oui et Amen, puisque tu es en Mon fils !” Nous pouvons invoquer devant notre Père n’importe quelle promesse, et Lui dire : “Seigneur, je suis en Christ. Tu me dis que le oui est en Jésus. J’ai donc le droit de recevoir Ta promesse, et je T’en remercie !”

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance.

2 Cor 2 : 14.

Si nous sommes en Christ, Dieu nous fait toujours triompher en Lui. La seule condition est d’être en Christ, et de demeurer en Christ. Jésus a dit :

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Jean 15 : 7

Si je demeure en Christ, je suis dans la paix. Cette paix m’est assurée par la foi en Lui. Je sais que Sa puissance travaille en moi. Je ne vais pas remporter une petite victoire prise à l’arraché, mais un triomphe total en Christ. Il a déjà triomphé à la Croix pour moi. Toutes les dominations, toutes les autorités, tous les princes de ce monde des ténèbres ont été dépouillés de toute leur puissance. Le Seigneur Jésus a triomphé du péché. Il a triomphé de Satan. Il a triomphé de la mort. Il a triomphé du monde. Il a triomphé des tentations. Il vit en nous, et nous vivons en Lui ! Gloire à Dieu !

Mais ils sont devenus durs d’entendement. Car jusqu’à ce jour le même voile demeure, quand ils font la lecture de l’Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c’est en Christ qu’il disparaît.

2 Cor 3 : 14

Il s’agit du voile qui empêche de recevoir la révélation de la Parole de Dieu. Les Juifs ne peuvent pas comprendre la Parole de Dieu en Esprit et en Vérité, quand ils lisent l’Ancien Testament. Les païens qui ne sont pas en Christ ne le peuvent pas non plus. Ils peuvent juste comprendre ce qu’ils doivent faire pour être sauvés : se repentir et croire en Jésus-Christ.

Mais quand nous sommes en Christ, le voile disparaît. Nous pouvons, par le Saint-Esprit, recevoir une pleine révélation de la Parole de Dieu. Cela aussi, nous devons le croire. En Christ, une pleine lumière se fait en nous. Il est la lumière du monde. Celui qui Le suit ne marche plus dans les ténèbres, mais il possède la lumière de la vie, qui éclaire toutes choses.

Le Saint-Esprit, qui a inspiré toute la Parole de Dieu, vient habiter dans nos cœurs. Il nous enseigne toutes choses et désire nous révéler toutes choses. Les choses cachées sont à Dieu, mais les choses révélées sont à nous et à nos enfants. Dieu désire nous révéler Sa Parole, Il sait à quel point nous en avons besoin. Il ne veut pas que Sa Parole soit l’objet d’interprétations particulières. La seule interprétation vraie est celle du Saint-Esprit !

Aujourd’hui, puisque nous sommes parvenus aux temps de la fin, la séduction grandit partout. Toutes sortes de doctrines mensongères se répandent, au détriment de la prédication de la Croix. Dieu veut que Ses brebis entendent Sa voix. Il veut qu’elles aient une pleine révélation de Sa Parole. Si nous restons en Christ, nous savons que le voile est enlevé. Nous avons la révélation de la Parole en Christ. Nous avons la pensée de Christ !

Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.

2 Cor 5 : 21

En Christ, nous devenons justice de Dieu. Il ne Se contente pas de nous donner Sa justice, mais nous devenons en Lui justice de Dieu ! Cela signifie que nous recevons la même nature que Lui. Nous ne devenons pas Dieu, ni un dieu, mais nous devenons participants de Sa nature divine. Christ a payé entièrement le prix de notre rachat. Il a lavé nos péchés et nous a donné une nouvelle nature. Il est en train de nous perfectionner et de nous conduire à une sainteté parfaite. En Christ, nous devenons justice de Dieu ! Il a pris ces pécheurs corrompus que nous étions tous, et nous a transformés, régénérés à Son image ! A tel point que lorsque Dieu nous regarde, Il peut dire : “Tu es devenu ma justice, en Christ !”

Les mots manquent à la fois pour décrire la grandeur de cette grâce merveilleuse, et aussi pour remercier un Dieu aussi riche en miséricorde et en bonté ! Tout mon être frémit à la connaissance de cette révélation !

Et cela, à cause des faux frères qui s’étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, avec l’intention de nous asservir.

Gal 2 : 4

Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.

Gal 3 : 28

Nous devons comprendre que la véritable Eglise de Jésus est déjà une en Jésus. Elle n’est pas divisée par les dénominations, les appellations, les étiquettes des hommes, etc… Si nous sommes en Christ, Dieu nous voit tous unis en Christ. Son Eglise est une en Christ. Pourquoi chercher à réaliser par des moyens humains une unité spirituelle qui existe déjà en Christ ?

Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.

Phil 4 : 19

L’apôtre Paul évoque ici nos besoins matériels et financiers. Dieu connaît nos besoins. Si nous Lui avons tout donné, pour rechercher Sa justice et Son royaume, Dieu pourvoira à tous nos besoins, selon Sa richesse. Si cette Parole est dans notre cœur, nous ne nous inquiéterons plus de l’avenir. Nous ne inquiéterons plus de rien !

Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

2 Tim 3 : 12

La raison en est simple : quand nous sommes en Christ, nous recevons une vie qui vient d’en haut. Elle est complètement à l’opposé de la vie qui est dans ce monde. Ceux qui sont en Christ ont changé de motivations. Ils pensent naturellement aux choses d’en haut. Ils ne se réjouissent que des choses d’en haut. Dieu a changé leur cœur. Ils ne peuvent plus supporter de vivre comme le monde qui les entoure. C’est Satan qui contrôle ce monde.

Il est donc naturel d’être persécuté, comme Jésus l’a été. Nous ne pouvons pas être mieux traités que notre Maître. Cela n’a pas d’importance, puisque nous avons tout en Christ, la paix, le bonheur, la joie, et l’assurance qu’Il nous conduit dans la perfection, en Sa présence. Il a promis de pourvoir à tous nos besoins. La persécution ne fait que nous donner la touche finale de perfection, que Dieu réserve à ceux qui participent aux souffrances du Christ. Quand nous sommes persécutés, l’Esprit de gloire repose sur nous.

Comment être sûrs que nous sommes en Christ ?

En terminant ce message, il me semble important de rappeler comment nous pouvons être en Christ, et comment nous pouvons savoir que nous sommes en Lui.

C’est Dieu qui nous fait entrer en Christ. Mais il nous demande de faire quelque chose pour pouvoir être placé en Lui. Il nous suffit simplement de répondre au message de Jésus et à la Bonne Nouvelle de l’Evangile. Nous devons ouvrir notre cœur à la Parole de Dieu, qui nous montre clairement ce que nous sommes quand nous ne sommes pas en Christ.

Sans Christ, nous sommes des pécheurs perdus. Nous allons à la mort, au jugement et à l’enfer. Dieu veut nous sauver parce qu’Il nous aime. L’Evangile nous dit que nous avons un Sauveur qui nous aime, et qui veut nous faire sortir du péché et de la mort, pour nous faire entrer dans Son salut parfait. Nous devons accepter de nous reconnaître comme des pécheurs perdus. Mais Dieu a envoyé Jésus dans un corps de chair, pour mourir sur la Croix pour nous. Il a pris sur Lui le châtiment qui devait tomber sur nous.

Si nous L’acceptons dans notre cœur, il nous suffit de dire : “Seigneur Jésus, pardonne mes péchés ! Lave-moi par Ton sang ! Entre dans mon cœur ! Change-moi ! Fais-moi entrer en Toi !”

Nous pouvons dire cela de tout notre cœur, quand le Saint-Esprit nous a montré ce que nous sommes sans Jésus-Christ. Il n’est pas là pour nous condamner, mais pour nous sauver. Il nous donne la repentance, pour nous permettre de dire : “Seigneur, je vois clair maintenant ! A la lumière de Ta Parole, je vois que je suis un pécheur perdu devant Toi, et que j’ai besoin de Toi. J’ouvre mon cœur. Entre, Seigneur Jésus !”

Quand nous faisons cette prière, le cœur de Dieu bondit de joie. Il envoie immédiatement Son Saint-Esprit, pour nous laver dans le sang de Jésus, pour faire mourir notre vieille nature de péché, et nous faire naître, en esprit, à une vie nouvelle. Il nous fait entrer en Christ et nous scelle de Son sceau, par le Saint-Esprit.

Le jour de la Pentecôte, à la prédication de Pierre, beaucoup eurent le cœur touché. Quand ils demandèrent ce qu’ils devaient faire, Pierre leur dit :

Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Ac 2 : 38

Vous comprenez à présent pourquoi le Seigneur nous demande d’abord de nous repentir ! Se repentir signifie reconnaître et regretter ses péchés, les abandonner, s’en détourner complètement pour ne plus les pratiquer. Le Saint-Esprit a été répandu pour convaincre le monde entier de péché, de justice et de jugement. La repentance nous conduit du péché à la justice de Dieu. Le refus de nous repentir conduit du péché au jugement éternel de Dieu.

Demander pardon à Dieu nous conduit à abandonner notre vieille nature de péché, pour entrer dans le salut de Dieu.

Dieu veut aussi nous faire comprendre aussi pourquoi le baptême d’eau est si important. Dans l’Evangile de Marc, Jésus dit :

Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

Mc 16 : 16

Pourquoi le baptême d’eau par immersion est-il si important ? Parce que c’est un acte d’obéissance. Mais, avant tout, c’est un ensevelissement en Christ. Le baptême nous plonge dans la mort et la résurrection en Jésus. Ceci est tellement capital que Dieu a prévu que notre premier acte d’obéissance, quand nous venons à Lui, soit d’accepter le baptême. C’est-à-dire une immersion dans la mort du Seigneur. Pourquoi changer ce que Dieu a prescrit ? Pourquoi faire attendre les nouveaux convertis ?

Puisque la repentance et la conversion à Jésus-Christ nous permettent d’entrer en Lui, Dieu nous demande de Lui prouver que nous sommes obéissants, et que nous avons compris que nous avons reçu une vie nouvelle. Dieu demande un acte d’obéissance public, par notre immersion dans de l’eau, au nom du Seigneur. En le faisant, nous accomplissons un acte d’amour envers notre Seigneur. Nous montrons au Seigneur que nous voulons pleinement Le suivre dans Sa mort et Sa résurrection. Le baptême représente donc une coupure spirituelle complète entre nous et notre vie passée, entre nous et le monde, entre nous et Satan. Il nous fait entrer dans la victoire sur le péché, par notre identification à la mort et à la résurrection du Seigneur Jésus.

Comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau.

Eph 5 : 25-26

Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ.

1 Pi 3 : 21

C’est la foi en Jésus qui nous sauve. Mais nous ne pouvons pas dire que nous croyons en Jésus, si nous n’obéissons pas à Sa Parole. Nous acceptons donc le baptême par amour pour Jésus, et pour répondre à Son appel.

Lorsque nous sommes en Christ, certains signes se manifestent dans notre vie. Ces signes sont bien visibles, et nous prouvent que nous sommes bien en Lui. Comme Dieu nous a changés au plus profond de notre cœur, certaines choses changent dans notre vie.

Voici un premier signe :

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.

Col 3 : 1

Ceux qui sont en Jésus cherchent les choses d’en haut. Les choses d’en bas ne les intéressent plus. Ceux qui ne pas en Christ, mais qui sont simplement religieux, s’efforcent de ne plus s’intéresser aux choses de ce monde, mais ils n’y parviennent pas.

C’est pourquoi nous pouvons répondre à ceux qui hésitent à se convertir, et qui disent : “Si je me convertis, il va falloir que j’abandonne ceci ou cela, que je m’arrête de fumer, etc…” Nous pouvons leur dire : “Ne t’occupes pas de ce que tu devras abandonner, reçois simplement la Vie de Jésus dans ton cœur. Il va changer tes désirs et tes motivations, et tu sauras toi-même ce que tu devras faire !”

Voici un deuxième signe :

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort.

Phil 3 : 8-10

Le fait d’être trouvé en Jésus nous donne un désir intense de Le connaître. Si nous n’avons pas ce désir dans notre cœur, nous pouvons nous demander si nous sommes vraiment en Lui, nés de nouveau. Etre en Lui fait brûler en nous, de plus en plus, le désir de Le connaître tel qu’Il est. Pour Lui, nous renonçons à tout. Ce monde, avec ses passions et ses désirs terrestres, ne nous intéresse plus.

Voici un troisième signe :

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corromp par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Eph 4 : 20-24

Paul révèle que, lorsque nous sommes en Christ, nous avons déjà reçu la mort de notre vie passée et la naissance à une vie nouvelle. Mais nous devons être instruits par le Saint-Esprit. Nous devons apprendre, jour après jour, ce que signifie nous dépouiller du vieil homme, être renouvelés dans l’esprit de notre intelligence, et nous revêtir de l’homme nouveau. En d’autres termes, nous devons apprendre du Seigneur Lui-même à ne plus marcher par la chair, et à marcher par l’Esprit tous les jours.

Retenez simplement ceci : nous qui sommes en Christ, nous avons le désir d’apprendre de Jésus. Il est notre Maître, nous sommes Ses disciples. Il nous apprendra à marcher par l’Esprit, jour après jour. Il nous montrera comment nous dépouiller complètement de notre vieille nature, déjà morte. Il nous montrera comment changer nos pensées pour les remplacer par les pensées de Dieu, et comment nous revêtir chaque jour de l’homme nouveau qu’Il a créé en nous, dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

C’est le Seigneur Jésus qui nous apprendra tout cela. Mais Il nous demande de L’entendre, c’est-à-dire de garder Sa Parole. Quand nous sommes en Lui, nous recherchons et nous gardons Ses enseignements. Nous ne pratiquons plus le péché. Nous veillons soigneusement à ne pas attrister le Saint-Esprit qu’Il nous a donné. Si nous L’attristons encore, nous nous en repentons aussitôt.

Jean dit dans sa première épître :

Mais celui qui garde sa Parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en lui.

1 Jean 2 : 5

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.

1 Jean 3 : 9

Il peut chuter, il peut pécher malgré lui, mais il ne pratique plus le péché.

En conclusion, nous devons prier que Dieu nous donne la révélation des vérités qui viennent d’être exposées. Nous ne pouvons pas les vivre pleinement, tant qu’elles ne nous ont pas été révélées par la Parole de Dieu et par le Saint-Esprit. C’est pourquoi Paul priait constamment pour ceux qu’il avait conduits à Christ, pour que leur intelligence spirituelle s’ouvre.

Paul priait ainsi pour les Ephésiens :

Je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance.

Eph 1 : 16-17

Le Seigneur veut introduire Ses fidèles dans Ses secrets, et leur révéler Ses mystères.

Car le Seigneur, l’Eternel ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.

Amos 3 : 7

Dans la nouvelle alliance, nous sommes plus que des serviteurs de Dieu. Nous sommes Ses enfants. Il veut même faire de nous Ses amis, si nous gardons Sa Parole. Dieu va donc nous révéler toutes ces choses. Prions le Seigneur, et demandons-Lui de nous les révéler. Jésus a prié ainsi Son Père :

Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.

Mat 11 : 25

Nous qui sommes Ses enfants, gardons un cœur humble ! Nous recevrons la révélation de Dieu.

Si je devais dire ce qui est le plus important dans ce message, ce serait sans doute de comprendre qu’il nous faut prier davantage pour que Dieu nous révèle, par Son Esprit et Sa Parole, ce que nous sommes déjà en Christ. Quand nos cœurs auront reçu cette révélation, nous ne nous regarderons plus comme nous le faisions auparavant. Nous nous regarderons comme Dieu nous regarde maintenant. Quand Dieu nous regarde, Il nous voit en Christ. Il voit tout ce que nous sommes en Lui. Il sait que nous sommes héritiers de toutes Ses bénédictions. Le savons-nous vraiment ?

Méditons donc ces passages, et prions. L’Eglise se porte mal quand elle ne comprend pas ce que Dieu a fait pour elle en Jésus, ni ce que Dieu a fait d’elle en Jésus. Pourquoi l’Eglise ne le comprend-elle pas ? Parce qu’elle ne médite pas assez la Parole de Son Dieu, et qu’elle ne prie pas assez Son Père Céleste de la lui révéler en esprit et en vérité.

Dieu ne nous imposera pas de force Ses révélations. Mais il répondra avec empressement à nos prières, si nous Lui disons : “Père, je désire que mes yeux que mes yeux spirituels s’ouvrent à toutes les merveilles de l’œuvre de Jésus-Christ. Révèle-les moi, Seigneur !”

Dieu le fera, à la mesure de notre capacité. Il élargira même notre capacité. Lorsque Il nous aura révélé ces choses, notre responsabilité sera de nous en emparer par la foi, sans douter. Acceptons pleinement de croire ce que Dieu dit que nous sommes en Christ.

Ne faisons plus preuve d’incrédulité, en disant que nous sommes encore des pécheurs misérables, alors que le Seigneur affirme que nous sommes de merveilleuses créatures en Christ, qu’Il a fait toutes choses nouvelles en nous, et qu’Il veut encore accomplir de grands prodiges dans notre vie, pour nous rendre semblables à Jésus !

Je veux donc me voir comme Jésus me voit, et me consacrer entièrement au Seigneur, esprit, âme et corps : “Seigneur, je T’offre mes membres, je T’offre mon corps, je T’offre tout ! Révèle-Toi dans Ta splendeur ! Je veux continuer à apprendre de Toi jour après jour ! Je veux accomplir les œuvres que Tu as préparées d’avance pour moi ! Je veux entrer dans tous Tes plans parfaits, pour Ta gloire. Le monde en a besoin, l’Eglise en a besoin, nous avons tous besoin !”

Dieu veut le faire en nous. Alléluia ! Il le fera certainement si nous croyons en Sa puissance. Amen !

Prière :

Père, je Te bénis pour Ta Parole ! Merci d’avoir levé le voile en Jésus ! Puisqu’il est levé en Jésus, je Te prie, Père, de combler par Ta révélation tout ce qui manque encore à notre compréhension spirituelle. Seigneur, je Te prie pour tous Tes enfants, et pour moi-même. Accorde-nous une pleine révélation de ces choses, pour que nous allions de progrès en progrès, de victoire en victoire, jusqu’au retour du Seigneur Jésus ! Il n’y a que cela qui compte pour nous : vivre en Toi, laisser Ta vie s’écouler en nous et être entre Tes mains, dans ce monde qui se perd et dans ces temps de la fin, un instrument puissant pour Ta gloire ! Seigneur, fais-le pour Tes enfants ! Père, au nom de Jésus, je T’en supplie, manifeste Ta puissance en Te révélant, et en nous révélant Ta Parole. Glorifie-Toi en accomplissant en nous toute Ta merveilleuse Parole ! Au nom de Jésus. Amen !