Chapitre 2. La nécessité d’une révélation

Etes-vous heureux d’avoir un Seigneur merveilleux comme Jésus ? Moi aussi, parce que, sans Lui, nous ne sommes rien du tout. Avec Lui, nous possédons tout. Je suis heureux de me retrouver parmi vous pour louer, adorer le Seigneur, Le voir présent au milieu de nous, Le voir agir par Son Esprit, Le sentir agir dans nos cœurs ! A lui la gloire !

Le Seigneur nous a déjà fait du bien. Il va encore nous faire du bien. Sa Parole nous a été donnée pour nous faire du bien. Vous savez que Jésus est la Parole. Jésus a été envoyé par le Père pour nous faire le plus grand bien. Chaque fois que nous ouvrons cette Parole, n’oublions jamais qu’elle est sortie du cœur du Père pour nous.

Le Saint-Esprit est à l’œuvre pour nous faire du bien, parce que Dieu veut notre perfection, notre sainteté. Il désire que nous soyons semblables à l’image de Son Fils.

Dans l’épître aux Colossiens, l’apôtre Paul dit ceci :

Il est au milieu de vous, et dans le monde entier ; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c’est aussi le cas parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité.

Col 1 : 6

Paul parle du Seigneur, de Son Evangile et de Sa Parole. Le Seigneur est au milieu de nous, Il est en nous par Son Esprit. Il porte des fruits. J’aime bien la manière dont Paul le dit : “Le Seigneur est au milieu de vous, il porte des fruits.” Il ne dit pas : “Vous, Colossiens, vous portez des fruits.” Pourquoi ? Parce que Dieu habitait dans le cœur des Colossiens. Il habite dans nos cœurs. Quand le Seigneur habite dans un cœur, Il porte des fruits.

“Et il va grandissant.” Paul ajoute : “Comme c’est aussi le cas parmi vous.” Est-ce le cas parmi vous, bien-aimés ? Est-ce que le Seigneur va grandissant en vous ? Porte-t-Il des fruits en vous ? C’est Son plan. Si nous sommes dans Son plan, si nous restons dans la foi, attachés au Seigneur, Il est au milieu de nous, Il porte du fruit et Il va grandissant. Il ne s’arrêtera pas, tant que Son œuvre ne sera pas pleinement manifestée dans nos vies.

Nous savons que l’œuvre du Seigneur a été parfaitement accomplie en Jésus. Il a tout accompli. Et si le Seigneur va grandissant en nous, ce n’est pas pour finir d’accomplir Son œuvre, elle est déjà accomplie. C’est pour que les fruits qu’Il porte en nous arrivent à une pleine maturité. C’est Lui qui le fait par la puissance de Son Esprit en nous.

Au verset 9, Paul dit :

C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander…

De demander quoi ? Que tous vos besoins soient satisfaits ? Que vous ayez une grande et belle église, de l’argent, la santé ? Non !

Et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté…

Pour cela, il faut prier, évidemment. Dieu peut Se révéler de Sa propre initiative, comme Il S’est révélé à l’apôtre Paul sur le chemin de Damas. Dieu a déjà pris l’initiative, pour nous parler, nous attirer à Lui, faire rentrer Sa vie en nous, et nous faire naître de nouveau. Mais Paul dit : “Nous ne cessons de prier que vous soyez remplis de la connaissance de Sa volonté.” Alors, je vous pose la question : quelle est la volonté de Dieu, pour toi, personnellement ?

En toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu.

Col 1 : 9-10

Chaque fois que notre connaissance de Dieu augmente, nous grandissons immédiatement. Rappelez-vous que Jésus a dit :

Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

Jean 17 : 3

Il suffit que nos yeux spirituels voient Jésus et Sa Parole, par la révélation du Saint-Esprit, pour que nous grandissions aussitôt, comme une plante grandit au soleil, parce qu’elle a en elle la vie. Nous avons été plantés par Dieu dans Son champ. Il nous a donné Sa vie. Quand nous contemplons le Seigneur sans Sa Parole, nous recevons de Lui Sa révélation, et nous grandissons. C’est merveilleux !

Paul dit que nous devons porter des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres, pour marcher d’une manière digne du Seigneur et Lui être entièrement agréables. Si cette phrase est comprise de la mauvaise manière, nous nous chargerons d’un pesant fardeau. C’est un pesant fardeau pour beaucoup de Chrétiens que de marcher d’une manière digne du Seigneur et porter beaucoup de fruits. Ils s’efforcent de le faire. Mais ils sont constamment vaincus, parce qu’ils ont essayé avec leurs propres forces. Même quand nous voulons être agréables au Seigneur, nous ne pouvons pas, par nos propres forces, accomplir l’œuvre du Seigneur.

Car nous avons été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.

Eph 2 : 10

C’est Dieu qui les a préparées. C’est Lui qui nous y fait entrer. C’est Lui qui agit en nous par Son Esprit pour nous faire porter Ses fruits et nous faire pratiquer Ses bonnes œuvres. Il nous demande seulement de garder nos yeux sur Lui et d’être remplis de foi en la puissance qui agit en nous.

Paul dit :

Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons.

Eph 3 : 20

Cette puissance est celle du Saint-Esprit. Je relis ce que Paul écrit au verset 9. C’est tellement important !

Nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur.

Col 1 : 9

Je viens de dire que nous croissons par la connaissance de Dieu. C’est la connaissance de Dieu qui nous fait grandir. Dans ce verset, Paul demande que nous soyons remplis de la connaissance de la volonté de Dieu, pour marcher d’une manière digne du Seigneur.

À partir du moment où nous recevons la révélation de la volonté de Dieu pour nous, nous pouvons marcher d’une manière digne de Lui. Cela se comprend bien. Comment pouvons-nous marcher d’une manière digne, si nous n’avons pas la révélation de la volonté de Dieu pour nous ? Nous marchons alors dans la nuit, dans les ténèbres. Tandis que, si nous recevons la révélation de Sa volonté pour nous, nous marchons dans la lumière, parce que nous Lui appartenons. Nous avons Sa vie en nous. Il ne nous laisse pas dans l’ignorance au sujet de ce que nous avons à faire. Il nous montre Sa volonté, pour que nous marchions en accord avec Sa volonté.

Regardez ce que Paul dit un peu plus loin :

Fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours, et avec joie, persévérants et patients.

Col 1 : 11

Pourquoi pouvez-vous être persévérants et patients ? Parce que vous avez été fortifiés par Sa puissance glorieuse ! Parce que vous avez reçu la révélation de Sa volonté ! Parce que la lumière s’est faite ! Nous avons compris. Nous savons ce que Jésus a fait pour nous et en nous. Nous sommes en train de marcher dans Ses traces et dans Son œuvre. Ceci nous donne la persévérance et la patience. Nous savons quelle est la force qui agit en nous. Ce n’est pas notre force, c’est la Sienne.

Et, au verset 12, Paul ajoute :

Rendez grâces au Père…

Tout nous a été donné par le Père, en Jésus, par l’action du Saint-Esprit. Nous l’avons reçu par la foi. Nous n’avions aucun mérite. Nous avons reçu ces choses parce qu’elles nous ont été révélées par le Saint-Esprit. La lumière s’est faite dans nos coeurs. Nous sommes dans l’allégresse et nous rendons grâce au Père :

Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables…

Col 1 : 12

Je n’étais capable de rien, sinon de faire des bêtises. Je me croyais capable de beaucoup de choses. Mais Dieu m’a montré que j’étais un incapable, à cause de la confiance que je plaçais en ma nature humaine. Il a fallu que cette nature humaine soit engloutie dans la mort de Jésus, à la Croix. Le Seigneur m’a montré qu’il n’y avait rien à espérer de cette vieille nature.

N’essaie pas de tirer quelque chose de ta nature personnelle. Arrête-toi ! Le Seigneur ne veut pas raccommoder un vieil habit. Il a mis à mort cette vieille nature, une fois pour toutes, en Jésus. Il veut la mettre à mort en toi, concrètement, chaque fois qu’elle a encore tendance à se manifester. Dieu veut te montrer que ta chair est morte en Christ, si tu crois ce qu’Il dit. Tout ce que tu dois faire, c’est accepter la révélation du Saint-Esprit.

Nous avons tous des origines différentes. Certains ont eu une vie épouvantable dans leur passé. Ils ont commis d’horribles péchés. Ils sont nés dans un milieu social complètement corrompu. Ils ont été abandonnés de tous, rejetés. Ils sont devenus des meurtriers, des prostitués, etc… Quand ils arrivent au Seigneur, ils ont tendance à se comparer à d’autres, qui sont nés dans des milieux sociaux tranquilles, de familles paisibles, où il y a eu du péché, mais “pas trop.”

Se comparer aux autres est une tendance charnelle. Les plus mal lotis se disent : “Avec le passé que j’ai eu, je vais avoir beaucoup de mal à avancer avec le Seigneur ! Si j’avais eu la vie de mon voisin, ce serait plus facile !”

Si tu raisonnes ainsi, bien-aimé, c’est que tu n’as pas encore compris la vérité. Aux yeux du Seigneur, il n’y a pas de “bons et de mauvais pécheurs.” Il n’y a que des pécheurs, tous aussi corrompus les uns que les autres.

Toi qui es venu d’un milieu un peu meilleur, si tu avais vécu comme celui qui sort des bas-fonds, tu aurais peut-être fait pire que lui. Dieu veut nous montrer à tous que notre vieille nature est complètement corrompue et souillée par le péché.

Depuis Adam, les péchés n’ont fait que s’accumuler dans l’espèce humaine. Mais, quand nous arrivons à Jésus, il fait de nous des nouvelles créations en Lui.

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

2 Cor 5 : 17

Christ a englouti dans Sa mort toute ma nature passée. Ma vie passée se termine au moment où j’entre en Christ. Arrêtons de nous laisser influencer par toutes ces doctrines qui circulent maintenant, sur la guérison intérieure, sur la cure d’âme, sur les bienfaits de la psychologie chrétienne, etc… Ces doctrines ne viennent au mieux que de la chair, au pire du malin, qui essaye de nous faire accepter des solutions qui nous écartent de la simplicité de l’Evangile de Jésus-Christ.

Le Seigneur nous a donné un Evangile tout simple, qu’Il veut nous révéler par Son Esprit. Il veut nous faire comprendre que nous étions complètement corrompus dans notre nature personnelle. Mais Il nous a aimés dans l’état où nous nous trouvions. Au point qu’Il n’a pas eu d’autre solution que d’envoyer Jésus pour mourir pour nous. Mais en mourant pour nous, Il nous a entraînés dans Sa mort. Le problème de notre nature passée est définitivement réglé. Pourquoi y revenir ?

Il ne faut pas que ces paroles restent au niveau de nos oreille ou de notre intelligence. Mais nous devons prier pour que nous soyons remplis de la connaissance de la volonté de Dieu. Nous sommes morts en Christ. Un cadavre n’a plus de mauvais désirs. Un cadavre n’est plus tenté par ce monde. Un cadavre est placé dans une fosse. Nous y avons été trois jours avec Jésus. Quand Il est ressuscité, nous sommes aussi ressuscités. Il a fait de nous de nouvelles créatures. Garde bien ces vérités dans ta tête et dans ton cœur ! Quand Jésus est ressuscité par la puissance de Dieu, Il a ressuscité en Lui et avec Lui tous ceux que Dieu connaissait d’avance, et qu’Il avait prédestinés au salut. Il connaît d’avance tous ceux qui vont répondre oui à Son appel. Lorsque Jésus est ressuscité, Il a abandonné au fond du tombeau notre vieille nature de péché complètement corrompue et destinée à la mort. Et Il a créé en Lui notre nature nouvelle :

Créée selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Eph 4 : 24

Pourquoi tant d’incrédulité et d’ignorance, quand la Parole de Dieu est si claire ? Pourquoi le peuple du Seigneur ne s’empare-t-il pas avec allégresse de ces vérités éternelles ?

Cela ne signifie pas que nous pouvons négliger le péché que nous pouvons encore commettre. Nous devons persévérer dans le travail de sanctification pratique, qui se fait dans la foi et la compréhension de ce que nous sommes déjà en Christ. A mesure qu’Il nous révèle ce que nous sommes en Lui, la lumière se fait dans nos coeurs. Nous marchons dans cette lumière. Nous nous regardons comme Christ nous voit. Cette foi que nous avons en Lui nous donne la puissance de combattre le péché, et de remporter sur lui une victoire totale.

La loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

Rom 8 : 2

Cette loi du péché et de la mort est toujours dans nos membres. Tant que notre corps n’est pas passé par la résurrection, la possibilité de pécher n’est pas éliminée. Mais nous avons été coupés de la puissance dominatrice du péché. La loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ nous a délivrés de l’esclavage du péché.

Quand nous luttons contre le péché, il nous est donc impossible de le faire par notre seule volonté ou par nos bonnes résolutions. Si nous le tentons, nous nous retrouverons dans une impasse complète. Nous serons découragés et nous risquerons d’abandonner la foi.

Il nous faut donc le plus vite possible comprendre le message de la Croix. Il nous faut revenir à Jésus et à Sa Parole et Lui dire : “Seigneur, révèle-moi pleinement ce que Tu as fait à la Croix !” Nous pourrons alors comprendre cette parole :

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

2 Cor 5 : 17

Ainsi, nous ne retournerons plus dans nos vieilles ornières. Nous y retournons sans cesse quand nous n’avons pas eu la révélation de la vérité de Dieu. Il est donc indispensable d’arrêter toute activité religieuse, et de dire : “Seigneur, j’en ai assez de lutter par mes forces pour maîtriser cette chair qui se manifeste constamment ! J’ai besoin de recevoir une révélation profonde et complète de ce que je suis en Toi. Mon intelligence spirituelle ne l’a pas encore bien compris. J’ai besoin que Tu me le révèles par Ton Esprit !”

Nous devons prier comme Paul :

Nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle.

Col 1 : 9

Comme Dieu désire nous révéler ces choses, nous ne tarderons pas à être éclairés ! Cela vaut donc la peine de tout arrêter, jusqu’à ce que nous ayons reçu la révélation. Pourquoi continuer à mener un semblant de vie chrétienne, si notre intelligence n’a pas été éclairée sur le message de la Croix ? A quoi peuvent servir les réunions et toutes les activités chrétiennes, si nous n’avons pas fondé notre vie d’enfant de Dieu sur le roc ?

En revanche, lorsque notre coeur a compris le message de la Croix, nous savons, par le Saint-Esprit, et avec une pleine assurance, que nous sommes vraiment une nouvelle création en Jésus-Christ. Il ne peut plus être question de notre vie passée, de notre hérédité, des traumatismes de notre petite enfance, etc… Ce sont les psychologues qui s’intéressent à ces choses, y compris, hélas, les psychologues chrétiens ! Mais Dieu ne S’y intéresse plus ! Son regard est fixé sur le plan merveilleux qu’Il tient en réserve pour nous.

Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles (en Christ.)

2 Cor 5 : 17

Lorsque notre intelligence spirituelle a compris cela, il nous reste encore à saisir par la foi ce que Dieu nous montre. La foi est comme un puissant bras spirituel qui nous permet de saisir les révélations de Dieu. Car si nous les avons saisies par la foi, nous les verrons s’accomplir.

Dieu nous révèle la vérité. Mais notre part, c’est simplement d’ouvrir notre cœur à la vérité. Nous la saisissons, puisque Christ a déjà tout accompli.

Je peux donc affirmer avec assurance que je suis une nouvelle création en Christ. Même si cette nouvelle création n’est pas encore complètement manifestée. Même si Christ n’est pas encore complètement formé en moi, Il m’a déjà donné en Lui cette nouvelle nature parfaite qu’Il veut manifester dans mon être entier. Cette nouvelle nature a été créée à Son image.

Le plan du Seigneur n’est pas seulement de sauver l’humanité ! Comment pourrions-nous vivre une vie nouvelle à la ressemblance de Jésus, si le Seigneur S’était arrêté au pardon de nos péchés ? Il veut certes nous donner la conscience que nos péchés sont pardonnés, mais aussi que notre nature de péché est morte en Christ, et que nous avons reçu une nouvelle nature.

Le Seigneur a voulu reprendre le plan qui avait été arrêté par la chute d’Adam et d’Eve. Il veut Se former un peuple à l’image de Son Fils. Ce peuple est l’Eglise. Le Père veut donner cette Epouse parfaite à Son Fils. Voilà Son plan ! N’arrêtons pas notre vie chrétienne au pardon de nos péchés. Il est glorieux d’avoir reçu le pardon de nos péchés et la vie éternelle ! Si nous ne sommes pas de nouvelles créatures, nous n’avons rien. Il nous faut passer par la Porte.

Cette nature nouvelle que nous avons reçue a été créée parfaite, à l’image de Jésus. Toute l’action du Saint-Esprit consiste d’abord à nous le faire comprendre, puis à manifester cette nouvelle nature dans notre vie.

Afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

Eph 5 : 27

Voici le but du Père. Quand nous avons reçu cette révélation, nous entrons dans Son plan. Nous pouvons coopérer activement avec Dieu. En ce moment même, le Saint-Esprit est en train de le faire comprendre à certaines personnes, pour leur donner une pleine victoire sur le péché.

Paul dit, dans l’épître aux Ephésiens :

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ.

Eph 1 : 3

Il parle au passé, parce que tout a déjà été accompli aux yeux de Dieu. Le Seigneur a créé en toi une femme, un homme, qui sont déjà parfaits en Christ.

En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui.

Eph 1 : 4

Dieu nous a choisis pour ce but précis ! Dieu dit ailleurs :

Vous serez saints, car je suis saint.

Lév 11 : 44 – 1 Pi 1 : 16

Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Mat 5 : 48

Nous supporterions un fardeau terrible, si nous devions parvenir à ce but par nos propres moyens. Arrêtons de nous efforcer à devenir saints ! Comprenons que, en Christ, nous avons été rendu saints, parfaits. Le Seigneur nous a fait ce don pour que nous le recevions par la foi, et pour que toute la gloire Lui en revienne. Son Esprit manifestera cette sainteté que Jésus nous a donnée.

Jésus est le seul à avoir parfaitement accompli la loi de Dieu. Mais Il ne l’a pas accomplie pour Lui. Il l’a accomplie pour nous. Il a tout accompli pour nous. Comme nous sommes en Lui, nous bénéficions de tout ce qu’Il a fait pour nous, pour que tout soit reçu comme une grâce. Que personne ne se glorifie de sa sainteté ! Nous n’avons pas reçu la sainteté de Dieu parce que nous sommes capables de prier à 3 heures du matin tous les jours, de jeûner 7 jours par semaine, de ne manquer aucune réunion depuis 20 ans, de payer la dîme, etc… Mais nous devons comprendre que nous ne pouvons pas atteindre la sainteté par tous nos efforts.

Jésus a tout accompli pour nous dans Sa vie, Sa mort, et Sa résurrection. Il nous offre le cadeau royal d’une nouvelle nature qu’Il a déjà rendue parfaite en Lui. Ce qu’Il a réussi à faire se manifestera dans notre vie, par la puissance de Son Esprit, si nous gardons la foi en Jésus. Quel repos de posséder cette assurance !

Quel repos spirituel ! Nous pouvons enfin entrer dans les œuvres préparées d’avance par Dieu ! S’il nous arrive ensuite de nous lever à trois heures du matin, ce sera simplement parce que l’Esprit nous conduira à le faire ! Nous n’aurons aucun mérite. En revanche, si nous avons besoin de repos et si le Saint-Esprit veut nous accorder une grasse matinée, nous pourrons le faire sans mauvaise conscience !

Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

2 Cor 3 : 17

C’est glorieux !

En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce.

Eph 1 : 7

Nous aurons besoin du sang de Jésus jusqu’au dernier jour ! Même si nous avons reçu de Jésus une nature parfaite en Lui, il nous faudra un certain temps pour recevoir la révélation de la Parole de Dieu. Ce temps sera plus ou moins long, selon notre soif. Tant que nous n’aurons pas pleinement appris à marcher par l’Esprit, nous aurons besoin de confesser nos péchés.

Nous ne devons pas négliger le péché, au point de nous laisser séduire par de faux raisonnements. Nous ne devons pas invoquer à tort la grâce de Dieu, tout en vivant dans le péché. Cela prouve simplement que nous ne sommes pas dans la foi, et que nous n’avons pas compris le message de la Croix.

Regardez la sévérité de Paul envers les Corinthiens charnels qui ne mettaient pas leur vie en règle. Mais Paul ne se comportait pas de manière légaliste. Il leur disait : “Ignorez-vous que, n’avez-vous pas compris que… ?”

Si nous continuons à nous comporter de manière charnelle, nous n’avons pas compris ce que nous sommes en Jésus-Christ. Si nous l’avions compris, et si nous étions dans la foi, nous marcherions dans cette révélation.

Paul les reprend donc sévèrement. Si certains ne voulaient pas comprendre, et continuaient à pratiquer le péché, tout en se disant chrétiens, il les mettait dehors ou les livrait à Satan. On n’a pas besoin d’en arriver à cette extrémité, quand on a compris le don gratuit de Dieu. Il nous suffit d’avoir un cœur simple et sincère devant Dieu : “Seigneur, je viens à Toi tel que je suis. Je le fais avec un cœur sincère. Je veux comprendre. Je veux entrer concrètement dans tout ce que Tu as prévu pour moi. Seigneur, je n’ai pas encore bien compris, mais je veux comprendre. Ouvre mon cœur !”

En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté.

Eph 1 : 11

Demeurons toujours en Christ ! Ne sortons jamais de Jésus-Christ !

Nous avons été prédestinés. Dieu prédestine ceux qu’Il connaît d’avance, et qui vont Lui dire oui. Ce n’est pas Lui qui décide arbitrairement que les uns seront sauvés et que les autres ne seront pas sauvés.

Afin que nous servions à la louange de sa gloire, nous qui d’avance avons espéré en Christ. En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis.

Eph 1 : 12-13

C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints, je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance.

Eph 1 : 15-17

Paul avait reçu cette révélation du Seigneur Jésus Lui-même. Paul savait que tout était déjà accompli en Jésus, que nous étions de nouvelles créatures en Lui, qu’il nous avait donné la perfection et la sainteté en Lui. Il le savait, c’est pourquoi il ne cessait de prier pour que les Chrétiens le sachent aussi.

Cet esprit de sagesse et de révélation devait être reçu dans la connaissance de Dieu. Il ne s’agit pas de la connaissance qui venait de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Toutes les fausses doctrines étrangères qui sont prêchées aujourd’hui, sur la pensée positive, les paroles positives, et la visualisation, proviennent d’une consultation illicite de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Ce sont des connaissances qui sont reçues à la place de la connaissance de Dieu. Elles ne résultent pas de la foi en Jésus et en Son œuvre parfaite.

La doctrine de l’Evangile nous ramène toujours à Jésus et à Son œuvre. Cette doctrine vient de Dieu. Certaines doctrines nous présentent, au nom de l’Evangile, toutes sortes de méthodes et de techniques qui peuvent être très puissantes, et accomplir même des miracles et des prodiges. Mais elles ont été inspirées par Satan lui-même.

Le Seigneur, de tout temps, a toujours été disponible pour Se révéler à ceux qui Le cherchent de tout leur cœur. Il est toujours le même. Ce que l’on appelle nouvelle onction ou vin nouveau, ne pourrait être que la redécouverte de choses qui existent déjà dans la Parole de Dieu, et qui se sont toujours manifestées dans le passé. Méfions-nous d’une onction ou d’un vin qui seraient entièrement nouveaux, et qui n’existeraient pas dans le modèle de la Parole éternelle. Le Seigneur ne fera rien de nouveau, en dehors de ce qu’Il nous révèle dans Sa Parole. Sinon, comment pourrions-nous contrôler l’authenticité des phénomènes ou des manifestations que nous observons ?

Chaque fois que Dieu S’est manifesté à ceux qui Le cherchaient, Il leur a révélé Jésus et Sa Parole. Chaque fois, Dieu a donné cette révélation comme Il l’a fait pour les apôtres au commencement. Ce qui est décrit dans la Parole de Dieu est suffisant pour provoquer, quand les conditions divines sont remplies, la même action puissante du Saint-Esprit, et un réveil véritable.

Le Seigneur nous faire revenir à Sa Parole, par le Saint-Esprit, pour que nous comprenions les choses qui existent depuis le commencement, mais qui ont été mises de côté par l’ignorance ou l’incrédulité des hommes. Ceux-ci ont soif de vin nouveau, parce qu’ils n’ont jamais goûté à la pleine saveur du vieux vin.

Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.

1 Cor 1 : 18

Lorsque nous prêchons la Croix, nous prêchons la puissance du Seigneur. Nous annonçons la mort de Jésus, mais nous annonçons aussi la mort de notre vieille nature. Nous annonçons la résurrection de Jésus, mais nous annonçons aussi notre vie nouvelle en Lui. La foi en Jésus nous permet de recevoir tout ce que Jésus nous a acquis. La prédication de la Croix a toujours gardé la même puissance qu’au commencement. Cette Parole est toujours revêtue de la même autorité divine. Revenons aux choses simples de la Parole ! C’est là que réside la vraie puissance de Dieu.

Qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints.

Eph 1 : 18

Paul parle des yeux de notre cœur et non des yeux de notre intelligence !

Quand nous voyons un frère marcher dans la chair, arrêtons de le pointer du doigt. Mais prions pour lui, en disant : “Seigneur, illumine les yeux de son cœur, pour qu’il voie ce que Jésus a fait ! Qu’il comprenne quelle est sa position en Jésus ! Il n’a pas encore compris ! Donne-lui la révélation de Ta Parole ! Par cette lumière que Tu feras en lui, il va pouvoir marcher par l’Esprit. Il comprendra qu’il est une nouvelle créature ! Il verra qu’il a reçu de Dieu, en Jésus, une nouvelle vie, une nouvelle nature parfaite ! Seigneur, je Te supplie en sa faveur !”

Qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez…

Eph 1 : 18

Quelle tristesse de voir que tant de Chrétiens ne savent pas ! Cette connaissance divine nous est tellement nécessaire ! C’est la seule connaissance qui intéresse le Seigneur. Dieu veut que nous sachions :

Quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.

Eph 1 : 18-19

Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois.

Eph 2 : 1

Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ.

Eph 2 : 6

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix.

Eph 4 : 1

Ne prêchons pas la Parole en dehors de son contexte. Si nous prêchons la Parole en dehors de son contexte, nous deviendrons légalistes !

Marchez d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée.

Eph 4 : 1

Les œuvres que nous produisons, dans notre vie de tous les jours, sont simplement la preuve visible que nous avons la foi, et que nous avons compris la Parole de notre Dieu. La foi sans les œuvres est morte. Mais quand nous avons reçu la révélation de la Parole, elle produira des œuvres dans notre vie. Nous les accomplirons naturellement, sans effort personnel. Les efforts que nous serons amenés à faire seront animés par la puissance du Saint-Esprit.

Paul faisait des efforts. Nous en faisons aussi, mais pas dans un sens charnel. Ils résultent de la puissance de la vie de Dieu en nous. C’est elle qui nous donne la force.

Il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ.

Eph 4 : 11-12

Le rôle des ministères peut se résumer à ce seul objectif : perfectionner les saints. Mais comment vont-ils parvenir à perfectionner ces saints ? Pas par leur propre force, par leur éloquence, leurs belles paroles, ni leurs exhortations passionnées. Mais par la puissance du Saint-Esprit, parce qu’ils ont été les premiers à recevoir la révélation de ce que Jésus a accompli. Ils ont tout simplement expérimenté dans leur propre vie la puissance du message de la Croix.

Paul a reçu une révélation immédiate et radicale sur le chemin. Il a reçu la révélation de Jésus et la révélation du corps de Christ. Il a été directement appelé par le Seigneur à ne prêcher que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ.

Eph 4 : 13

J’aime citer ce verset. L’unité de la foi est l’unité de la compréhension de la Parole, par la même révélation du Saint-Esprit, donnée à chacun.

Paul veut que les ministères soient remplis du Saint-Esprit et de la révélation divine. Il veut qu’ils soient revêtus d’une pleine onction du Saint-Esprit, pour que la Parole de Dieu soit confirmée dans les cœurs de ceux qui l’entendent, afin qu’ils comprennent l’œuvre de Jésus et l’œuvre de la Croix. Le Saint-Esprit veut toujours ramener notre attention sur Jésus et sur Son œuvre, jusqu’à ce que nous ayons tous compris, et qu’en comprenant, nous puissions entrer dans la perfection que Jésus a accomplie pour nous.

Vous voyez que tout se fait par la révélation du Saint-Esprit, et notre acceptation de l’œuvre de Jésus déjà parfaite. Cela peut se faire en un clin d’œil. Nous pouvons recevoir cette révélation en une fraction de seconde et entrer immédiatement, par la foi, dans la perfection que Jésus a déjà accomplie pour nous. Nous n’avons pas besoin de passer des années de discipline spirituelle pénible pour atteindre la perfection. Jésus nous l’a déjà acquise ! Alléluia ! Nous la recevons par la foi. Cette foi nous permet d’entrer dans les œuvres correspondantes. Paul dira même :

Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée.

Phil 3 : 15

J’ai le regard fixé sur Jésus et je cours sur la voie qu’Il m’a tracée. Le fait d’avoir reçu cette révélation me remplit d’un amour sans cesse nouveau pour Jésus, parce que je vois vraiment que, sans Lui, je ne suis rien et je n’aboutis à rien.

Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption.

1 Cor 1 : 30

Que toute la gloire Lui revienne ! Le Seigneur nous a tout donné gratuitement, comme s’Il nous disait : “Prends maintenant, tout est à toi ! Entre dans mon plan ! Marche dans ce que je te donne !”

Quelle paix ! Quelle gloire pour mon Seigneur ! Quel amour dans nos cœurs pour Lui !

Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ.

Eph 4 : 13

Dans l’esprit de Paul, tout était clair. Il savait que, en Christ, nous sommes déjà parfaits. Quand il dit : “Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’état d’homme fait, cela signifie en réalité : Jusqu’à ce que vous ayez reçu une pleine révélation de ce que Jésus a fait, que vous l’ayez acceptée par la foi, et que vous marchiez simplement dans cette révélation, par la puissance qui agit en vous.”

Afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction.

Eph 4 : 14

Ces vents de doctrine soufflent pour nous égarer et détourner nos yeux de Jésus et de Son Evangile pur et simple. Combien de Chrétiens sont séduits aujourd’hui, pour la simple raison qu’ils ont quitté du regard le Seigneur et Sa pure Parole ! Ils n’arrivent pas à atteindre le but que le Seigneur leur fixe, parce qu’ils n’ont pas foi en la Parole de Dieu. Ils se tournent donc vers toutes sortes de méthodes pour essayer de l’atteindre. Ils ne l’ont pas atteint et ne l’atteindront jamais, sans la compréhension du message de la Croix.

Cela me fait penser à ceux qui essaient désespérément d’avoir une guérison, et qui se tournent vers tous ceux qui peuvent leur apporter quelque chose, d’abord vers les médecins, puis, si les médecins sont impuissants, vers les guérisseurs et les sorciers . En désespoir de cause, ils sont prêts à se tourner vers tous ceux qui leur promettent leur aide.

Beaucoup de Chrétiens sont dans une situation semblable. Ils désespèrent d’atteindre cette perfection que Dieu leur demande d’atteindre. Ils se tournent de tous les côtés, vers tout vent de doctrine qui souffle. Ils se disent : “Cette fois, je tiens le bon bout !” Puis tout s’écroule à nouveau. Et leur déception est encore plus grande.

Beaucoup de ces Chrétiens finissent par se retirer dans un coin. Ils se morfondent et disent : “Pour moi, c’est fini ! J’en ai ras-le-bol des Eglises et des Chrétiens ! J’ai tout essayé, rien ne marche ! Et tout le monde fait comme si tout allait bien ! Quelle hypocrisie !”

Ils parlent ainsi parce qu’ils n’ont pas eu la révélation de ce que Jésus avait fait pour eux. Ils ignorent ce qu’ils sont devenus en Jésus, quand ils L’ont accepté. Ils possédaient un trésor, mais ne le savaient pas ! Comment voulez-vous qu’ils croient, si l’Evangile n’est pas prêché ?

Mais que, professant la vérité dans l’amour, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Eph 4 : 15

Nous croissons, nous l’avons vu, par la connaissance de Dieu et la révélation de Jésus-Christ.

C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans l’amour.

Eph 4 : 16

A partir du moment où nous avons compris que Dieu nous a placés en Christ, mais aussi dans un corps qui s’appelle l’Eglise, réunion vivante de tous ceux qui ont été régénérés en Christ, nous pouvons recevoir du Seigneur Jésus la force qui convient à chacune de ses parties. Nous pouvons grandir en Lui, à condition de croire en ce que dit la Parole de Dieu.

Au chapitre 5, Paul dit :

Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise.

Eph 5 : 25

L’apôtre nous révèle ici l’amour de Christ pour Son Corps, qui est l’Eglise. Christ a vécu sur cette terre. Il a connu les combats de ces hommes et de ces femmes, de ces foules qui Le suivaient en L’implorant, en Lui demandant le salut, la guérison, la délivrance de leurs liens et de leurs infirmités. Jésus a souvent pleuré en voyant cette foule languissante et abattue, comme des brebis sans berger. Il peut comprendre nos difficultés et nos combats. Il est prêt à nous révéler tout ce qu’Il a fait pour nous. Car c’est cette révélation qui nous sauvera pleinement. Mais le Seigneur trouve-t-Il beaucoup d’âmes assoiffées de recevoir cette révélation ?

Il s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole.

Eph 5 : 25-26

En ce moment même, Jésus, le divin Epoux, la tête du Corps, Celui qui S’est donné pour nous, est en train de nous sanctifier par Sa Parole. Il adresse cette prière à Son Père :

Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité.

Jean 17 : 17

A mesure que la lumière se fait en nous, elle nous sanctifie. Sommes-nous vraiment désireux de nous laisser sanctifier par la Parole, ou acceptons-nous toutes sortes d’excuses et de compromis pour ne pas la sonder et la connaître ?

Afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

Eph 5 : 26-27

Certaines versions disent : “Afin de la sanctifier par l’eau de la Parole.”

L’Eglise se trouve déjà en Christ. Il veut simplement manifester en elle toute Sa nature divine, si nous avons foi en Son Evangile et en Son œuvre déjà accomplie.

C’est ainsi que les maris doivent aimer leur femme.

Eph 5 : 28

Quelle magnifique leçon pour tout mari ! Il est l’image de Christ, notre Epoux divin. Leur épouse est l’image de l’Epouse de Christ, l’Eglise. Si le mari chrétien est rempli de l’amour de Christ pour Son Epouse, il aimera sa femme telle qu’elle est, avec toutes ses faiblesses et ses problèmes. Il ne pensera qu’à une chose, l’aider à grandir, la nourrir et en prendre soin.

Si sa femme est née de nouveau, elle possède aussi en elle la nature du Bon Berger. Le Seigneur Jésus travaille en elle à lui révéler ce qu’Il a fait. Le mari doit aider son épouse en intercédant pour elle, afin qu’elle comprenne le plan de Dieu. Et l’épouse doit faire de même pour son mari. Dans ces conditions, l’œuvre du Seigneur finira par se manifester parfaitement.

Ne croyez pas que cela doit prendre des années ! Si le mari et l’épouse sont tous deux attachés au Seigneur, le Saint-Esprit leur révélera toutes choses. Ils seront de plus en plus unis par l’amour merveilleux de Christ.

Si nous prions conformément à la volonté de Dieu, apprenons à élargir l’objet de nos prières. Nous pouvons certes continuer à demander d’être béni, d’être guéri, d’avoir un travail, ou l’argent nécessaire. Le Seigneur n’est pas contre ces choses. Mais élargissons nos prières, selon le modèle que Dieu nous donne. Prenons exemple sur les prières de Paul. Sa prière la plus ardente était que les Chrétiens comprennent le plan de Dieu, et qu’ils aient une pleine révélation de Sa Parole.

Prions dans ce sens, pour nous-mêmes et pour les autres :

Seigneur, que Ton Eglise reçoive de Toi la révélation de la Croix ! Que nous recevions tous, par le Saint-Esprit, la pleine révélation de ce que nous sommes en Jésus-Christ ! O, Père, Tu l’as accompli ! C’est Toi qui as conçu ce plan glorieux dans Ton cœur. Tu l’as réalisé par Ton Fils. Que Ton Esprit nous le révèle maintenant ! Qu’Il nous fasse entrer dans Ton plan, pour manifester en nous Ta vie parfaite et la perfection de Jésus ! Que Ton Corps, face à ce monde qui cherche désespérément le salut, puisse manifester vraiment Ta gloire et la nature de Jésus !

Seigneur, bénis-nous tous. Bénis Ta Parole dans nos cœurs. Que rien n’empêche Ta révélation, pour la gloire de Ton nom ! Au nom de Jésus. Amen.