[ A+ ] /[ A- ]

Je suis d’accord avec la Parole, non avec mon corps. Je ne suis pas d’accord avec ce que disent mes voisins ou mes amis. Je suis d’accord avec Dieu et il a affirmé que je suis déjà guéri !

Hébreux 11 : 1-3
Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère , une démonstration de celles qu’on ne voit pas. Pour l’avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable ( … )

Or, que dis-je à cette femme pour l’encourager à agir selon la Parole ? Au commencement elle s’écriait, larmoyante : «Oh s’il te plaît Jésus ! Guéris-moi, s’il te plaît ! Oh Jésus, que je puisse marcher ! Je suis incapable de faire quelque chose pour moi-même. Me voilà à ne rien pouvoir faire depuis quatre ans. Guéris-moi, s’il te plaît !» Plus elle continuait, plus elle s’enfonçait dans l’incrédulité et le doute.

Alors je lui dis : «Attendez un instant, je peux vous aider.» Il faut comprendre qu’elle faisait fausse route. La voie qu’elle suivait ne menait pas à la guérison. La foi ne pleurniche pas ; la foi pousse des cris ! Elle ne se trouvait pas sur la voie de la foi, mais sur celle de l’incrédulité et du doute. La foi ne supplie pas Dieu de faire quelque chose ; la foi déclare que c’est fait. Je devais l’aider à faire demi-tour pour prendre la bonne direction.

«Savez-vous que vous êtes guérie ?» lui demandai-je. «Le suis-je ?» répondit-elle. «Eh bien, oui» répliquai-je. Je compris à son expression qu’elle pensait «si je suis guérie pourquoi suis-je assise ici sans pouvoir marché?»

Kenneth Hagin