Il y a beaucoup de célébrations différentes du mariage, selon les pays, les coutumes, les traditions.

En général il est célébré et officialisé selon les lois de la nation ou du peuple auquel on appartient. Mais il y a toujours un acte civil ou religieux qui consacre la validité du mariage entre un homme et une femme, aux yeux de la société.

Aujourd’hui beaucoup de couples ne sont pas mariés, ils vivent en concubinage, c’est à dire qu’ils n’ont pas pris d’engagement officiel devant une autorité civile ou religieuse.

En fait, le mariage est une alliance entre deux époux, qui s’engagent l’un envers l’autre, afin de construire une maison, fonder une famille. Pour réussir cette construction il n’y a rien de mieux que d’écouter et de mettre en pratique les instructions et les conseils de Dieu.

Matthieu 7.24/25
C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.

La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.

Le mariage selon Dieu

Dès le commencement, il y a eu une union instituée et scellée par Dieu entre le premier homme Adam et  la première femme Ève.

Jésus lui-même a confirmé la volonté de Dieu  pour le  mariage comme la règle donnée par Le Créateur, pour les être humains

Matthieu 19:3/6
Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque?
Il répondit: N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme  et qu’il dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. (Voir Genèse 2.22/24)

Nous considérons le mariage comme une institution divine, confirmée par Jésus et  rappelée par ses apôtres, dans les enseignements le concernant.

L’apôtre Paul a écrit : que chacun ait sa femme et que chaque femme ait son mari. 1 Corinthiens 7.2

Selon la Parole de Christ pour ses disciples, contenue dans le  Nouveau Testament,  il n’est pas question de polygamie, ni de concubinage.

Il se peut que certaines coutumes de différents pays le permettent, (il y a même aujourd’hui des mariages homosexuels), mais pour l’Évangile c’est très clair :

Le couple chrétien c’est un homme et une femme, qui s’engagent devant Dieu et devant les hommes, c’est à dire publiquement, civilement ou religieusement,  à être fidèles l’un envers l’autre, jusqu’à la fin de leur vie.

La fidélité est la garantie d’un mariage durable. Un oui qui est oui, jusqu’au bout.

Romains 7.2/3 
Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari.

Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d’un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu’elle n’est point adultère en devenant la femme d’un autre.

1 Corinthiens 7:39
Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur.

Les mariages que nous célébrons sont des mariages chrétiens, donc qui concernent des couples qui s’engagent devant Dieu et l’église à se conformer aux enseignements de la Parole du Seigneur Jésus-Christ

Le fondement solide du foyer c’est l’amour

Éphésiens 5:33 
Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. (Éphésiens 5.25 et Colossiens 3.19)

Les femmes âgées, les mères,  doivent donner aux jeunes femmes de bonnes instructions,  dans le but de leur apprendre  à aimer leurs maris et leurs enfants,  à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. Tite 2.3/5

Il y a un chapitre de la Bible consacré à la définition de l’amour, comme Dieu le comprend  :

1 Corinthiens 13.4/8   (s’arrêter sur chaque vertu de l’amour)

– L’amour est patient,

– il est plein de bonté ;

– l’amour n’est point envieux ;

– l’amour ne se vante point,

– il ne s’enfle point d’orgueil,

– il ne fait rien de malhonnête,

– il ne cherche point son intérêt,

– il ne s’irrite point,

– il ne soupçonne point le mal,

– il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ;

– il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

– L’amour ne périt jamais

Le fiancé de la jeune fille du livre des Cantiques s’écriait :

Mets-moi comme un sceau sur ton cœur, Comme un sceau sur ton bras;

Car l’amour est fort comme la mort, Cantique 8:6

Peut-être que devant une telle description nous nous sentons misérables et bien incapables d’atteindre ce niveau de l’amour.

C’est pour cela que pour réussir notre vie familiale, nous mettons notre confiance dans le Seigneur, en lui demandant son aide chaque jour de notre vie.

La célébration du mariage dans l’église, c’est la demande à Dieu, par le couple et l’assemblée des chrétiens réunis,  de sa bénédiction sur toute une vie, pour donner chaque jour la force de tenir notre engagement de fidélité et d’amour.

Dieu promet sa bénédiction et son secours à ceux dont le cœur est intègre et réellement désireux de vivre une vie paisible et pure.

Deutéronome 7:9 
Sache donc que c’est l’Eternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements.

2 Thessaloniciens 3:3
Le Seigneur est fidèle, il vous affermira et vous préservera du malin.

Il y a  encore beaucoup de choses à  dire, concernant le mariage et la vie du couple chrétien,  mais le Livre de Dieu, la Bible, renferme toutes les instructions dont nous avons besoin pour construire une vie  familiale, solide, durable, paisible, heureuse, convenable et harmonieuse, selon la pensée de Dieu.

Josué 1:8 
Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

 

Pasteur Guyo