I. UNE PERSPECTIVE APPROPRIÉE

A. Dieu est propriétaire du monde et de tout ce qui s’y trouve (Ps 24:1)
B. Nous sommes les intendants à qui ont été confiés la responsabilité de gérer tout ce qui appartient à Dieu.
C. Jésus a beaucoup parlé de l’intendance

    1. La parabole des talents (Matt 25:14-30)
      1. Dieu donne des dons et des responsabilités différentes
      2. Dieu s’attend à ce que nous utilisions à leur maximum les ressources et les capacités que nous possédons
      3. La bonne intendance est récompensée par une plus grande responsabilité, mais Dieu ôtera à l’intendant pauvre ce qui lui aura été confié.
      4. L’utiliser ou le perdre
    2. Les bons et les mauvais intendants (Luc 12:35-40)
      1. Un intendant n’est pas libre de faire ce qu’il vaut parce qu’il aura à rendre des comptes
      2. Le temps est court, le Maître peut revenir à tout moment
    3. Le mauvais intendant (Luc 16:1-13)
      1. Nous devons aussi être important et déterminer dans la poursuite des choses de Dieu quel est le pêcheur, pour ce qui concerne les choses du monde.
      2. Utiliser les possessions (biens) matériels pour amener les gens au ciel
      3. Celui qui est fidèle dans les petites choses, il lui sera confié de grandes.
      4. On ne peut servir deux Maîtres à la fois.

II. INTENDANTS DE NOS VIES (Gen. 2:7, 1Cor. 6:19-20, 1Cor. 7:23) ; (Gal. 2:20, Col. 3:3).

  1. La vie que nous vivons n’est pas la nôtre, mais celle de Dieu. Il accorde différents dons de responsabilités. Exemple : Pasteurs, Enseignants, Anciens, Évêques, des croyants en général.
  2. Nous avons été rachetés à un prix (le sang de Jésus). L’esclave ne peut pas dire au maître ce qu’il faut faire, mais le maître oui, de même l’argile ne peut pas dire au potier comment le modeler.
  3. Un bon intendant est récompensé par une grande responsabilité. Dieu s’attend à ce que tu utilises les capacités que tu possèdes.
  4. Un intendant n’est pas libre de faire ce qu’il veut parce qu’il aura à rendre des comptes.
  5. Le maître pourvoira à tout ce dont nous avons besoin (vêtements, nourriture, boisson, logement). (Matt. 6:24-34).

III. INTENDANTS DE NOTRE TEMPS (Marc 13:33-37, Luc 12:36-40)

  1. Jésus donne ces instructions afin que le croyant soit vigilant, sobre, pieux, fidèle ou consacré.
  2. Le temps est court et le maître pourrait revenir d’un moment à l’autre. (prêche l’évangile à tout moment).
  3. Il y a une fin du monde et Jésus viendra pour inspecter ou évaluer ton travail.
  4. On peut confier davantage à celui qui est fidèle dans de petites choses.
  5. Sois prêt.

IV. INTENDANT DE L’ARGENT DE DIEU (Deut. 8:17-18, Lev. 27:30-33)

  1. Tout notre revenu appartient à Dieu.
  2. Il dirige ce que nous devons faire des 10 pour cent. Apporte-les dans la maison du trésor.
  3. Il donne la liberté d’utiliser 90 pour cent de ce qu’il nous donne pour subvenir à nos besoins et pour promouvoir l’évangile avec des offrandes.
  4. Dieu est le propriétaire de tout ce que nous avons ; alors, lui donner ce qui lui revient ne devrait pas causer problème.

V. DIEU DÉSIRE LA PROSPÉRITÉ DE SES SERVITEURS (Deut 28)

A. Référence dans l’ancien Testament

      1. Abraham (Gen 13:2; 24:35)
      2. Isaac et Jacob (Gen 26:12; 30:43)
      3. Salomon (1 Rois 3:13)
      4. Job (Job 42:12)

B. Référence dans le Nouveau testament

      1. (Marc 10:29; Luc 6:38; Phil 4:19; 3 Jean2)
      2. Paul n’a convoité ni l’or ni l’argent de personne parce qu’il gagnait bien sa vie en fabriquant des tentes (Act 20:32-35; Phil. 14:18-19)
      3. Jésus
        1. Il avait un trésorier
        2. Il a pris soin d’une équipe d’évangélisation d’au moins 12 personnes
        3. Il portait une tunique sans couture, ce qui était un vêtement très cher

VI. LES DANGERS ASSOCIÉS À LA PROSPÉRITÉ

A. Le désir d’obtenir la richesse pour l’amour de l’argent, conduit à toutes sortes de maux (1 Tim 6:9-10)
B. Les dangers liés à l’entassement des richesses (Eccl 5:13 ; Luc 12 :15-21;Ja 5:1-3)
C. Mesurer sa valeur par rapport aux possessions matérielles, c’est appliquer un faux standard à la vie (Job 36:19, Pro 11:4, 13:7; 1 Tim 6:17)
D. La richesse peut conduire à l’orgueil et faire en sorte qu’on oublie le Seigneur. La conséquence c’est la destruction (Deut 8:11-19)
E. Le jeune homme riche aurait des possessions plus que Dieu. Son argent le possède au lieu que ce soit lui qui le possède (Marc 10:17-27)
F. Le problème ce n’est pas l’argent mais notre attitude vis à vis de lui. Le vrai test qui détermine si oui ou non on est en terrain sûr c’est si nous sommes prêts à distribuer, si nous sommes désireux de partager (Tim 6:6-19)
G. Conclusion : la richesse dans la vie de toute personne dont le cœur n’est pas droit vis à vis de Dieu, c’est dangereux.
H. Plans pour surmonter les dangers de la richesse

      1. Mettez votre affection dans les choses d’en haut, et non sur celles qui sont sur terre (Col 3:1,2)
      2. Ne cherchez pas à être riche, mais une bénédiction.
      3. Que donner soit votre objectif principal dans l’obtention de la richesse
      4. En tant qu’intendant des choses que Dieu nous a confiées ne nous appartiennent pas. Devenez un canal et non un entrepôt.

VII. LA CLÉ POUR LA PROSPÉRITÉ BIBLIQUE

A. La Dîme : la Dîme est un dixième de votre revenu qui est donné pour soutenir l’église (Mal 3:10)

      1. C’est un commandement dans la loi; et toutes les dîmes de la terre, que ce soit les récoltes de la terre, ou les fruits de l’arbre, appartiennent au Seigneur. C’est une chose consacrée à l’ Éternel (Lev 27:30)
      2. Elle a été pratiquée avant la Loi
        1. Abraham a payé la dîme de tous ses biens à Melchisedek (Gen 14:18-24)
        2. Jacob a promis de donner à Dieu la dîme de tous ses biens (Gen 28:10-22)
      3. Le but de la dîme
        1. Nous enseigne à toujours mettre Dieu en 1er dans nos vies (Deut 14:22-23)
        2. Nous aide à nous maintenir libre du contrôle par les choses matérielles; nous aide à ne pas devenir esclaves de l’argent.
        3. Soutien les ministères et les fonctions de l’église (Num. 18:21)
        4. Fournit la semence que Dieu multiplie en répondant à nos besoins (Luc 6:38 ; 2 Cor 9-10)
        5. Nous fait croître en tant qu’intendants, nous enseigne à être fidèle dans la garde des biens de Dieu.
      4. La dîme dans le Nouveau Testament
        1. Pourquoi a-t-on si peu parlé de la dîme dans le Nouveau Testament? Parce qu’elle était acceptée par tout le monde et ce n’était pas un sujet controversé (source de polémique)
        2. Jésus nous a enseigné que nous ne devons pas négliger la dîme (Matt 23:23)
        3. Jésus en tant que grand prêtre selon l’ordre de Melchisedek, reçoit nos dîmes au lieu qu’en apparence nous les donnions aux hommes (Héb 7:8)
      5. Dîme et offrandes
        1. Les offrandes sont les dons que nous apportons, elles représentent plus de 10% de notre revenu.
        2. Le montant de notre offrande sera influencé par notre revenu, notre amour, notre foi, et la directive du Saint Esprit.
        3. La loi du donner et du recevoir (2 Cor 9:6)
        4. Tout notre revenu appartient à Dieu. C’est lui qui détermine ce que nous devons faire avec 10% ; l’apporter dans sa maison. Puis il nous donne la liberté d’utiliser les 90% de ce qu’il nous a donné pour pouvoir à nos besoins et soutenir l’œuvre de Dieu avec des offrandes.
        5. Les bénédictions et malédictions associées à la dîme (Mal 3:8 – 10)

B. L’engagement total pour le royaume de Dieu

      1. Tout ce dont nous avons besoin a été promis aux enfants de Dieu (vêtement, nourriture, boisson etc…) (Matt 6:24-34).
        1. Il existe des conditions pour l’accomplissement de cette promesse.
          1. Chercher le royaume de Dieu d’abord, placer le royaume de Dieu et plaire à Dieu est votre priorité numéro une (v.33).
          2. Faire confiance à Dieu et ne pas s’inquiéter, avoir la foi (v.31).
        2. Avertissement contre le fait de se faire de souci pour les choses matérielles.
          1. Vous démontrez que vous ne faites pas confiance à Dieu.
          2. Les choses matérielles peuvent devenir une idole.
          3. L’idolâtrie ou la convoitise affecte le pauvre aussi bien que le riche.
      2. Rois 4. Exemple de la capacité de Dieu à pourvoir quand on le place en 1er et qu’on lui fait confiance. L’huile de la veuve et le fils de la Sunamite.
          1. La veuve a montré la foi en obéissant à la parole de Dieu.

        Note: aussi longtemps qu’elle a apporté des pots, l’huile a été déversée. Nous arrêtons nos bénédictions quand nous cessons d’avoir des vases vides (d’attendre des miracles).

      3. Abraham a gagné de grandes richesses spirituelles et temporelles. Quel était son secret ?

a. Il a cherché le royaume de Dieu en premier lieu, et non les choses naturelles.

1. Il a abandonné le confort matériel de sa maison à Aran pour obéir à Dieu (Gen 12:1)
2. Si ses yeux étaient fixés sur les choses matérielles, il ne serait pas parti parce que la ville était un centre commercial où il pouvait beaucoup prospérer.
3. Il cherchait le royaume de Dieu, une cité qui n’est pas bâtie de mains d’hommes (Heb 11:8-10).

b. Abraham a marché par la foi, et non par la vue, il a été convaincu par la parole de Dieu.

1. Quand Dieu lui a dit de partir pour un pays qu’il ne connaissait pas, il a obéi.
2. Quand Dieu lui a dit de sacrifier Isaac, il a obéi.

c. Abraham s’est maintenu à l’abri de toute lutte et a marché en paix avec ses frères (Gen 13:8-12).
d. Abraham n’était pas égoïste et il était généreux (Gén 13:29).
e. Abraham était honnête et intègre (Gén 14:13 – 24).

1. Il a refusé de prendre un raccourci pour s’enrichir rapidement d’une manière qui n’aurait pas glorifié Dieu
2. Il a évité la tentation de faire des alliances profanes (non saintes) avec le monde et d’être un ami du système du monde pour un gain personnel

f. Abraham s’est rappelé de la loi de prospérité et il payé la dîme (il a donné au moins 10 %) de tous ses biens (Gen 14:20)
g. Abraham a tout abandonné à Dieu, même Isaac son fils chéri (Gén 22)

VIII. PRINCIPES PRATIQUES DU DONNER ET DU RECEVOIR

A. Activez votre foi quand vous donnez

      1. Semence de foi
      2. Confessez que Dieu vous a béni et est en train de vous bénir
      3. Ayez une attitude mentale positive et une image de Dieu

B. Faites une liste de ce que vous comptez voir Dieu accomplir (Hab. 2.2)

      1. Une liste permettra que vous vous concentriez sur votre foi et vous aidera à voir Dieu à l’œuvre dans la provision à votre besoin.
      2. Une ombre de doute peut s’établir si vous avez un grand nombre de besoin qui n’ont pas été clairement définis dans votre pensée.

C. Priez pour toute chose et soyez spécifique

      1. Demandez ce dont vous avez exactement besoin (Luc 11:5.-8)
      2. Rappelez vous ce pour quoi vous priez
      3. Les prières générales sont trop vagues pour obtenir de réponse

D. Soyez dans la volonté de Dieu (Eph 5:17)

      1. Dieu exige de vous un engagement à faire tout ce qu’il vous dira de faire avant qu’il ne vous révèle ce qu’il veut que vous fassiez. Alors engagez vous à faire la volonté de Dieu quelle qu’elle soit.
      2. Assurez vous que vous obéissez à la parole.

E. Établissez des plans qui sont suffisamment grands pour qu’ils nécessitent l’implication de Dieu.

      1. S’il peut être accompli sans l’aide de Dieu, c’est qu’il est trop petit
      2. Ne vous limitez pas à vos ressources, et n’essayez pas d’imaginer comment Dieu fera pour le réaliser

F. Agissez sur la base de vos plans – Lancez – vous et rappelez vous que la foi sans les œuvres est morte.
G. Donnez à ceux qui vous rendent un ministère (Gal. 6:6; 1 Cor 9:7-14)
H. Vivez aujourd’hui comme si Jésus devait revenir aujourd’hui (Eph 5:16)
I. Planifier à l’avance de donner (1 Cor 16:1-2)
J. Investissez dans les gens parce qu’ils sont la première préoccupation de Jésus
K. Demandez au Saint Esprit de vous guider dans votre don
L. Assurez-vous que l’église ou le ministère que vous supportez financièrement prêche la véritable parole de Dieu, Utilisez les finances de Dieu d’une manière réfléchie, et vivez une vie droite devant Dieu.
M. Donnez justement (2 Cor 9:6-7)
N. Donnez de tout votre coeur (2 Cor 9:7)
O. Donnez pour la gloire de Dieu (2 Cor 9:12-13)
P. Leçons tirées de l’Écriture (Luc 10:30-37)