On a dit de l’épître aux Éphésiens qu’elle est l’épître la + profonde de toutes. On y découvre effectivement :

> Notre identification avec Christ

> Les 5 ministères

> Les armes du Croyant

> Deux prières puissantes de Paul

> Le mystère de l’Église révélé

> Le salut par grâce

Et tout cela en 6 chapitres seulement ! Étonnamment selon certains, dans cette profonde épitre, l’apôtre Paul parle de la famille et des relations dans le couple. Et oui, la relation dans le couple est quelque chose de très spirituel. Certains l’ont oublié (et certains ministères il faut le dire).

Maris, aimez vos femmes !

Dans Éphésiens au verset 25, nous lisons : « Maris, aimez vos femmes ». Personne n’aura besoin d’un Doctorat en Théologie pour comprendre cette phrase. Elle est constituée de 4 mots : « Maris », « aimez », « vos », « femmes ». Je pense que le Seigneur était tellement conscient des raisonnements contradictoires que pourraient avoir certains maris qu’il a voulu faire simple. Pourtant, il faut le dire, beaucoup n’ont pas compris cette simple parole !

 » Aimez « 

Si vous avez bien lu comme moi, il n’est pas écrit :

>  » Maris, ce serait bien d’aimer votre femme, vous ne pensez pas ?  » ou encore :

>  » Maris, quand vous avez envie de… vous savez quoi…, et bien, aimez vos femmes !  » ou encore :

>  » Maris, je vous offre le choix : aimez vos femmes ou pas (selon vos envies du moment), c’est vous le chef donc c’est vous qui choisissez ! « 

Non, en fait il est écrit : « Aimez » ! Dieu nous donne un commandement. Aimer sa femme n’est pas une option, ni même un choix, c’est un commandement et un devoir ! (une obligation pour certains)

Aimer selon Ses exigences

En fait, cela ne s’arrête pas là. Imaginez que j’apprenne à jouer du piano avec quelqu’un qui en joue depuis 1 an, pensez-vous que cette personne aura les mêmes exigences qu’un pianiste professionnel qui pratique depuis 45 ans ? Certainement pas, car il a 45 fois moins d’expérience !

Et bien Dieu nous a aimé avant la fondation du monde. Autant dire qu’il en a de l’expérience ! Ne pensez-vous pas qu’il s’attend à ce que nous aimions selon SES exigences ? Quel défi ! Ce qui est impossible à la chair est possible avec l’aide de Dieu ! Lisons la suite :

Aimer son épouse comme le Christ a aimé l’Eglise

Ephésiens 5 : 25
Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle,

J’entends déjà certains qui raisonnent en eux-même : « il s’agit seulement d’une image ! Dieu n’a pas vraiment voulu dire ça ! « . Et bien, j’espère pour vous que le salut et le Ciel ne sont pas des images, sinon nous sommes tous perdus!

Oui, nous devons aimer nos femmes de la même façon, avec la même attitude, avec la même démonstration d’amour, avec les mêmes motivations que Christ a aimé l’Église ! Relisez cette dernière phrase encore une fois !

Pour bien comprendre jusqu’à quel point Jésus a aimé l’Eglise, rappelez-vous (si vous avez vu la Passion de Christ cela peut vous aider à imaginer combien il nous a aimé) qu’il a été giflé, frappé, on lui a craché dessus, on l’a insulté, on l’a battu avec des fouets tranchants, on l’a couronné d’une couronne d’épines coupantes, et on l’a crucifié. Il a été jusque là car il nous aimait. Un jour avant cela, des gens reprochaient à cette femme d’avoir répandu du parfum sur Jésus, et Jésus, qui pourtant savait ce qu’il allait subir 24 heures plus tard, a pris la défense de cette femme en disant :  » Laissez-la ! Pourquoi lui faites-vous de la peine ! « . Voilà encore une marque d’amour.

Impressionnant non ? Un amour démesuré. En fait, le pire dans tout cela, c’est que (et nous parlerons bientôt des devoirs de l’épouse), nous devons aimer nos femmes mêmes si elles ne sont pas soumises ni parfaites ! Dieu aime les pires chrétiens et il a donné sa vie pour les pires païens)

Continuons et concluons

Ephésiens 5 : 28-29
C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise,

J’imagine que :

> vous vous rasez chaque jour ? ou au moins :

> vous vous lavez chaque jour ? ou au moins :

> vous vous lavez les dents chaque jour (j’espère pour votre femme!!) ? ou au moins :

> vous allez aux toilettes chaque jour ? ou au moins :

> vous mangez chaque jour ? (je sais que certains s’épilent et regardent leurs muscles dans le miroir chaque jour mais chut ! )

Si vous avez répondu oui à au moins une de ces questions (j’espère sinon vous êtes probablement un extra-terrestre), cela veut dire que CHAQUE JOUR, vous prenez soin de votre corps. Et bien, je conclurais sur cela:

Chaque jour, votre Seigneur vous demande de prendre soin de votre femme !

Posez-vous sincèrement ces questions :

> Est-ce que vous avez pour elle des marques d’attention ?

> Est-ce que vous lui offrez des cadeaux ?

> Est-ce que vous lui dites « Je t’aime » ?

> Est-ce que vous êtes complice ou est-ce que votre amour est devenu factice ?

> Est-ce que vous la prenez dans vos bras comme Dieu nous prend dans ses bras d’amour ?

> Est-ce que vous lui prouvez votre amour ?

> Est-ce que vous lui donnez la place qu’elle mérite ?

> Est-ce que vous l’honorez comme étant une seule chair avec elle ?

> Est-ce que vous la délaissez pour votre travail, pour vos activités ou pour des amis ?

> Est-ce que vous pouvez juste lui parler le soir dans votre lit, sans vous attendre à quelque chose de + ?

> Est-ce que vous savez l’écouter ?

> Est-ce que vous aimez l’écouter ?

> Est-ce que ses paroles ont de l’importance pour vous ?

> Est-ce que vous vous pensez être le + spirituel, et elle la + charnelle d’entre vous ?

> Est-ce que vous méprisez le talent et les dons que Dieu a mis dans sa vie ? (nous en avons tous reçu)

> Est-ce que parfois vous vous moquez d’elle devant vos amis, ou vous la diminuez en public ?

> Est-ce qu’elle essaie de vous dire quelque chose depuis des mois ou des années mais que vous n’avez jamais vraiment voulu écouter ?

Si vous avez des choses à changer, notez-les maintenant sur un papier, repentez-vous et demander à Dieu de vous aider à changer. Un dernier conseil : Célébrez votre femme pour qui elle est : VOTRE FEMME ! Que celui qui a des oreilles entende et change ! Que les femmes disent : Amen ! et les maris aussi !

Jeremy Sourdril
enseignemoi.com