La nouvelle naissance marque le début de l’enfance spirituelle. Nous recevons, alors, la nourriture spirituelle de l’enfant, qui va nous permettre de grandir pour aller vers la maturité.

(Hébreux 5 :12) Ce passage présente un exemple de retard dans le développement spirituel parce que l’on n’a pas appliqué sa connaissance actuelle de Dieu à la réalisation de nouveaux progrès. Il y a deux sortes de « temps ». Les Grecs, dont la langue a servi à écrire le Nouveau Testament, voyaient le temps de deux manières : 1) chrono qui signifiait la succession de minutes, d’heures et de jours ; 2) kairos qui concernait les moments de crise. Ces périodes comprenaient les époques de croissance, les épreuves, et d’autres expériences dans la vie d’un homme.

Ces deux principes de temps sont essentiels, dans la maturité chrétienne. Dieu attend de nous certaines choses basées sur la période qui s’est écoulée depuis notre conversion. Il s’occupe également de nos moments difficiles. Il faut retenir que SEUL, le présent est important. Il n’est pas nécessaire de vouloir aller trop vite. Manque de temps est également un facteur qui limite la croissance. Il faut croire que Dieu a en mains tous les aspects des moments du chrétien.

(LUC 22 : 31-32) L’objet de l’épreuve dans le verset 31, était de faire passer les disciples au crible, et Pierre en particulier. Dans le verset 32, nous voyons que Jésus a prié pour Pierre en ce moment de kairos (épreuve), souhaitant qu’il supporte l’épreuve, non seulement afin de survivre, mais afin d’en tirer profit pour fortifier les autres.

Dieu permet et met en place ces moments de pression et d’épreuve qui donnent l’occasion de croître vers la maturité.

ENsemblepourChrist