LE MARIAGE : UNE UNION SACRÉE

Un homme – une femme

Quand Adam et Eve vivaient sur la terre, ils étaient seuls. Nous pourrions penser que Dieu aurait dû donner à Adam plusieurs compagnes afin que le monde fût peuplé plus rapidement. Il n’en fit rien cependant. Lui, qui connaît toutes choses mieux que personne, savait qu’une seule femme était suffisante. Elle représentait ce dont l’homme avait besoin. Tel est donc le plan parfait de notre Dieu à l’égard du mariage. Dieu créa pour l’homme une femme, et une seule !

Matthieu 19.5-6
C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair

« Les deux deviendront une seule chair », nous dit Jésus. Indépendamment de toute coutume établie, c’est ce que la Bible enseigne. Dans certains pays du monde, les hommes ont le droit d’épouser plusieurs femmes tandis que dans d’autres, ce sont les femmes qui ont plusieurs maris. Il existe encore des endroits où tous les fils d’une même famille épousent ordinairement la même femme ; des pays où les maris échangent leurs compagnes entre eux. On voit des gens divorcer, se remarier fréquemment, vivre ensemble sans être mariés. De telles constatations nous permettent de réaliser que les traditions ne peuvent fournir un guide bien précis dans le domaine de la vie conjugale et du mariage. Seule la Parole de Dieu peut nous diriger.

Les lois divines concernant cette union

Jésus enseigne que rien ne doit briser l’union d’un homme et d’une femme, l’unité existant entre eux. Lorsque Dieu a donné à Moïse les lois que nous appelons les « Dix Commandements », Il y a inclus des règles s’attaquant aux divers péchés susceptibles de détruire ou de ruiner l’union de deux êtres. « Tu ne commettras pas d’adultère. – Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain » (Exode 20.14, 17).

Toute personne mariée qui se permet d’avoir des relations sexuelles avec un autre partenaire que son conjoint commet un adultère ; elle enfreint la loi établie par Dieu. Son acte est immoral. Le seul fait de convoiter la femme ou le mari de quelqu’un d’autre est un péché. « Mais moi, je vous dis : quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son cœur » (Matthieu 5.28). Dans le Nouveau Testament, Dieu nous met de nouveau en garde contre l’immoralité. Le mariage doit être honoré par tous, et maris et femmes doivent être fidèles l’un envers l’autre. Dieu jugera les débauchés et les adultères (Hébreux 13.4).