Luc 24: 5-6
Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est pas ici, mais il est ressuscité.

Luc 24: 46- 47
Il fallait que le Christ souffre, qu’il ressuscite d’entre les morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés soient prêchés en son nom à toutes les nations.

Après avoir été crucifié, Jésus a été mis dans un tombeau : une excavation taillée dans une paroi rocheuse. Une lourde pierre circulaire en ferme l’entrée. Le troisième jour après sa mort, des femmes qui avaient suivi Jésus viennent pour embaumer son corps. En chemin, elles se demandent : “Qui nous roulera la pierre de l’entrée du tombeau ?”. Elles n’ont pas la force de la manœuvrer.

Mais quel étonnement en arrivant au tombeau ! L’entrée est ouverte, la pierre a été roulée, et le corps de Jésus n’est plus là. Perplexes, plusieurs d’entre elles s’en retournent. Seule, Marie de Magdala, en pleurs, reste là. Elle n’a pas compris que la pierre a été roulée pour montrer que le tombeau était vide, que Christ était ressuscité. En effet Dieu a exprimé sa pleine satisfaction dans l’œuvre de la croix en ressuscitant son Fils, Jésus Christ. Oui, celui-ci est mort pour régler éternellement la question du péché qui nous tenait éloignés de Dieu. Mais il est désormais vivant et déclare : “‘J’ai été mort ; et voici je suis vivant aux siècles des siècles” (Apocalypse 1. 18).

Près du tombeau vide il se présente alors à Marie, et lui révèle les immenses conséquences de sa mort et de sa résurrection. “Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Dieu et votre Dieu” (Jean 20. 17).

Dieu est désormais connu comme le Père. Le ciel est ouvert, un homme y est entré : le Christ, le Précurseur. Bientôt y entreront aussi ceux qui ont cru en lui.

source: labonnesemence.com