Engagement, voilà un mot largement utilisé dans bien des domaines de la vie. Nous l’utilisons au sujet du mariage, des relations avec notre entourage… ou même au sujet du sport lorsqu’un commentateur sportif fait référence à un joueur ou à une équipe ayant joué un match « engagé ». En un sens, l’engagement fait référence au dévouement des joueurs, il est une preuve de leur altruisme, de leur passion, et de leur motivation. Un match engagé est joué par un individu ou une équipe qui se bat jusqu’au dernier coup de sifflet, que le score reflète ou pas leur engagement. Les équipes engagées ont la rage de vaincre et refusent d’arriver seconds.

À la fin de ma vie, lorsque je me tiendrai devant le Seigneur pour être jugé, je prie qu’Il considère ma vie et me dise : « C’est bien, bon et fidèle serviteur » Matt. 25 : 21. Encore une fois, je ne peux pas dire que ma consécration n’ait jamais vacillée, mais mon engagement envers Dieu a survécu à tous les défis qui ont croisé ma route. Ta vie prendra une certaine direction, déterminée par tes convictions (ce en quoi tu crois), tes désirs (ce que tu veux) et tes affinités (ce que tu aimes). Ceux dont les priorités sont centrées sur le Christ verront émerger de leurs vies les récompenses liées à leur engagement.

Lorsque c’est Jésus ta priorité, ta vie est entre Ses mains. « Lui (Dieu), est avant tout, et c’est en lui que tout se tient. » Col. 1 : 17. Mais lorsque les priorités d’une personne ne sont pas en accord avec celles du Seigneur, sa vie s’écroule. Pour savoir si la cause du Christ est ta priorité, il te suffit d’un simple test : regarde ce que tu as mis en première position dans ta vie. Jésus a dit : « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur (Matt. 6 : 21). Nous prêtons attention aux choses que nous estimons.

Prenons un exemple : le temps. Que fais-tu la plupart de ton temps ? Est-ce que ton emploi ou l’entreprise pour laquelle tu travailles occupent le plus clair de ton temps ? Sans parler de la télévision ou du sport… Lorsque le temps imparti à ces activités est équilibré, rien de tout cela n’est mauvais, mais si elles sont placées au premier plan, elles peuvent déterminer l’influence que ta vie va avoir. Et en ce qui concerne ta façon de penser, est-ce que Dieu occupe tes pensées ? Nos discussions sont un autre exemple révélateur. Il est facile de comprendre ce qui compte aux yeux de quelqu’un en écoutant ses sujets de conversations. La Bible déclare : « Que les paroles de ma bouche et les murmures de mon cœur te soient acceptables » (Ps. 19 : 14). Séparer les paroles de ta bouche des murmures de ton cœur est une chose difficile. De quoi parles-tu ? À quoi penses-tu ? Comment dépenses-tu ton temps et ton argent ? La réponse à ces questions est une des solutions clé pour connaître tes priorités.

Les choses importantes en priorité

Le principe des premiers fruits est une puissante vérité spirituelle. Il déclenche les promesses de Dieu dans ta vie. L’histoire des deux frères, Caïn et Abel, racontée dans Genèse 4, introduit ce principe. Caïn garda le meilleur de ses récoltes pour lui et continua d’offrir son surplus en offrande à Dieu. De son côté, Abel apporta à Dieu le meilleur de son troupeau. Dieu accepta l’offrande d’Abel, mais rejeta celle de Caïn. Dieu fonctionne de la même manière à notre égard. Jésus parle de plusieurs choses que nous devons faire passer en premier ainsi que de l’importance que nous leur accordons. Cette importance nous touche, nous et notre entourage.

  • Chercher le Royaume de Dieu.

« Cherchez premièrement le Royaume de Dieu, et toutes choses vous seront données par-dessus. »

Matt. 6 : 33

Le message sous-jacent de Ma raison d’être se trouve dans ce verset. Vivre pour la cause du Christ, c’est choisir d’avoir une vie qui met le Royaume de Dieu au premier plan. Lorsque tu fais ce qu’Abel a fait (et je ne parle pas de sacrifier ton plus beau mouton ! ), le Seigneur accepte ton sacrifice, déverse ses faveurs sur ta vie, pourvoit, t’apporte le confort et la protection, et t’ouvre les portes sur de nouvelles opportunités. Jésus dit que si l’un d’entre nous abandonne sa maison ou sa famille au nom de l’Evangile, il lui en sera rendu au centuple (Marc 10 : 29-30). Tu penses peut-être : comment est-ce possible ? Si j’abandonne ma vie mes rêves, mes désirs, et mes objectifs que pourra-t-il m’être donné en retour ?

La vérité, c’est que le Royaume de Dieu a un mode de fonctionnement qui diffère de celui du monde terrestre. Le Royaume de Dieu n’est pas un dessert comportant un certain nombre de parts. Non, le Royaume de Dieu est comme une rivière. Les bénédictions et les promesses de Dieu sont accessibles à chacun d’entre nous. Cela dit, il ne s’agit pas de négocier avec Dieu. Il ne s’agit pas de mettre une pièce dans la fente de la machine. Placer Son royaume en premier dans tes priorités, ne doit pas être mis en parallèle avec ce que l’on compte recevoir en retour ou même dans quel laps de temps nous recevrons Ses grâces. C’est d’ailleurs le contraire. Choisir de placer Dieu en premier dans sa vie signifie : « Jésus est mort pour moi et m’a pardonné, voilà le cadeau le moins mérité ».

  • Faire face aux pensées intérieures.

Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites ! Parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu’au dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance. Pharisien aveugle ! Nettoie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne net.

Matt. 23 : 25-26

Jésus n’avait pas peur des mots ! Il est très clair lorsqu’il parle des problèmes personnels qui pourraient nous empêcher d’atteindre notre destinée en lui. Il nous dit que nous devons d’abord nous occuper de soigner ce qui se trouve dans notre cœur et, inévitablement, les changements extérieurs arriveront. Parfois, les sentiments d’une personne peuvent être masqués par des réactions laissant penser que tout va bien. Malheureusement, avec le temps une fissure va commencer à apparaître. Ce qui se passe dans le for intérieur finit toujours par se voir à l’extérieur : les pensées, les attitudes, les émotions, les blessures et le manque de miséricorde auxquels nous nous rattachons finissent par faire des dégâts.

S’il y a d’autres domaines de ta vie qui ont besoin d’être abordés, il n’existe pas de meilleur moment pour commencer à laisser Dieu agir dans ton cœur. Prends du temps avec Lui, demande-Lui de créer en toi un cœur pur (Ps. 51 : 10), médite Sa Parole et commence à renouveler tes pensées. Entoure-toi de personnes qui pourront t’aider à confronter les problèmes qui te brident et trouve une église. Lorsque tu auras accepté ce processus de changement intérieur, ton monde extérieur sera touché. Lorsque tu auras autorisé Dieu à travailler ton cœur, tu commenceras à voir un changement dans tes relations, tes pensées, ta vision de l’avenir… et ce, dans tous les domaines de ta vie. La souffrance passagère de ce travail intérieur vaut largement la liberté et l’espérance qui sont offerts à ta vie.

  • Lier l’homme fort

« Comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison. »

Matt. 12 : 29

« L’homme fort » n’est pas forcément ton adversaire musclé avec lequel tu t’entraînes au club de gym. Jésus parle de Satan. Cet ennemi est toujours « en train de chercher qui dévorer » (1 Pierre 5 : 8). Je pense que nous devons déterminer qui est celui qu’il ne peut pas dévorer !

Jésus nous a donné l’autorité d’arrêter Satan dans sa course. Le mot Grec pour traduire « lier » signifie « limiter son pouvoir. » Le meilleur moyen de lier l’ennemi est de vivre selon la Parole de Dieu. Lorsque tu vis selon Ses principes, même si tu es attaqué, ta foi en Jésus-Christ, la vérité de la Parole de Dieu et ton salut te protègent. (Eph. 6 : 10-18) Ferme la porte au diable, bloque toutes les issues par lesquelles il pourrait t’attaquer. Ne lui laisse aucune place, aucune autorisation, aucun avantage.

  • Retirer la poutre

« Retire premièrement la poutre qui se trouve dans ton œil, alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton voisin ».

Matt. 7 : 5

Soyons clairs, je ne me fais aucune illusion concernant ma sainteté. Je suis, tout comme toi, une œuvre en chantier et je suis reconnaissant envers Dieu (et Bobbie, mon épouse) de faire preuve de tant de patience à mon égard. En trente ans de ministère, j’ai rencontré dans les églises des personnes bienveillantes. Malheureusement, on rencontre toujours par-ci par-là d’autres individus moins bienveillants. Au travers de la métaphore de Matthieu 7, Jésus nous enseigne les pièges d’un esprit critique envers les autres. Imagine ce que ce serait de réellement avoir un morceau de poutre sortant de ton œil. Pense à tous les accidents que tu provoquerais en te déplaçant, donnant des coups et rentrant dans tout ce qui croiserait ton chemin. Cela aurait des conséquences sur ta vue, limiterait tes déplacements et poserait un léger problème dans tes relations avec les autres ! Beaucoup d’endroits te seraient inaccessibles à cause de cette poutre.

Jésus nous recommande fortement de regarder d’abord notre propre vie avant de condamner les autres. Prends la décision de vivre avec un esprit positif et encourageant, qui voit le meilleur en chacun, et qui reconnaît que nul n’est parfait.

  • Sois réconcilié !

« Laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis, viens présenter ton offrande. »

Matthieu 5 : 24

La Bible ne laisse aucune place à l’amertume ou aux offenses, qu’elles soient justifiées ou pas, parce que le Père sait que ces problèmes peuvent paralyser ta vie. Il veut le meilleur pour toi. Jésus nous apprend à d’abord nous réconcilier et à être justes dans nos relations. Ne laisse personne d’autre dominer ton esprit, parce que le temps et l’énergie que tu perds en conflits et en anxiété te limitent. Décide de retirer toutes ces racines de rancœur ou d’amertume avant qu’elles n’envahissent tout ton cœur. La vie est trop courte pour être vécue dans l’amertume.

  • Calcule les dépenses à engager

« Car, lequel d’entre vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer ».

Luc 14 : 28

Avant de commencer à construire notre nouvelle église, nous avons calculé les dépenses, et pas seulement le coût financier, mais aussi les enjeux spirituels, physiques et émotionnels. Si nous n’avions pas attaqué le projet sous cet angle, nous aurions probablement été découragés dès les premiers signes de difficulté ou d’opposition. Mais par la grâce de Dieu, je suis heureux de pouvoir dire que ce projet d’église n’a jamais été une entrave à aucun ministère de l’Eglise. En fait, il lui a même conféré un nouvel élan et une nouvelle dynamique.

Si nous avons rencontré des défis le long du chemin ? Bien sûr, mais nous étions prêts à les saisir à bras le corps parce que nous avions fait nos devoirs et savions que malgré les épreuves, ce que nous étions en train d’accomplir en valait la peine. Il y a un coût au fait de mettre Dieu en premier dans ta vie, tu devras faire face à des oppositions et à des problèmes, tu devras faire des sacrifices et prendre des décisions parfois difficiles. Jésus nous a enseigné l’importance de savoir calculer le prix, car il savait qu’il allait avoir à faire face à des obstacles. Pour lui, le prix incluait la croix. Bien avant ce jour de sa crucifixion, le Christ avait inscrit dans Son cœur que la croix faisait partie du prix qu’il était prêt à payer.

Notre Père nous donne la capacité de surmonter ce coût. Philippiens 4 : 13 nous dit que nous le pouvons : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » Voilà une pensée réconfortante. Que tu sois face à un souci de santé, une épreuve liée à un enfant, à ton mariage, ton travail ou tes finances, ta foi en Jésus-Christ et ta volonté de le mettre en premier en toutes circonstances te procurera une ferveur nécessaire pour tout surmonter. Tout commence par cette décision de mettre le Royaume de Dieu en premier. Tu n’arriveras jamais second en mettant Dieu à la première place.

Extrait de Une vie, une vision, un but, Brian Houston, Éditions Première Partie

source: leaderschretiens.com