[ A+ ] /[ A- ]

L’image du sel, qu’emploie Jésus pour parler du disciple est bien significative . Jésus précise tout d’abord que ce qui compte avant tout pour le sel c’est d’être utile :  » Si le sel perd sa saveur avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes  » .

Le chrétien, ce n’est pas celui qui se contente de recevoir de Dieu, mais c’est surtout celui qui apporte quelque chose à ceux qui le côtoient . La valeur du sel, c’est sa saveur . Ce n’est pas son aspect . Il en est de même du chrétien . C’est sa saveur, son témoignage, son influence qui sont importants et non ses apparences . Une vie spirituelle de dorme, un extérieur religieux ne sont rien si le coeur est éloigné de Dieu.

Ainsi tout comme le sel améliore le goût et rend agréable la nourriture, le disciple apporte par sa présence la paix, la joie, la vie, le salut au monde dans lequel il vit.

Richard Ramaekers