[ A+ ] /[ A- ]

Habakuk 2. 4
Le juste vivra par sa foi.

Proverbes 14. 32
Le juste est plein de confiance dans sa mort même.

Cette courte phrase du prophète Habakuk (plus de 600 ans avant Jésus Christ) énonce un principe essentiel du christianisme. Citée trois fois dans le Nouveau Testament, elle est appliquée à différents aspects de la vie chrétienne.

– La question posée par Job, des siècles auparavant : “Comment l’homme sera-t-il juste devant Dieu ?” (Job 9. 2)trouve sa réponse en Romains 1. 17 : “Or le juste vivra de foi”. C’est en croyant (par la foi) à la puissance de l’évangile que l’homme reçoit une vie nouvelle. Cette vie est un don de Dieu. Il faut seulement l’accepter.

– L’épître aux Galates (3. 11)nous dit solennellement que cette justice ne peut être obtenue par des bonnes œuvres, même si, avec la plus grande sincérité, nous essayons de respecter la loi divine dans notre vie, car nous en sommes foncièrement incapables. C’est par la foi seule que nous recevons cette justice divine.

– Dans l’épître aux Hébreux (10. 38), cette expression prend tout son sens dans la vie du croyant. Celui qui a cru l’évangile, les paroles du Christ, vit désormais par la foi. Son principe de vie est la confiance en Dieu, en son amour, en toutes ses promesses, annoncées dans la Bible. Le Seigneur Jésus a réalisé parfaitement ce verset du Psaume 16 : “Garde-moi, ô Dieu, car je me confie en toi”.

C’est au quotidien et pour son avenir éternel que le croyant se confie en Dieu.

source: labonnesemence.com